IRAK: Le Vatican préoccupé par la situation en cours

Publié le par Patrice Sabater

Les combattants jihadistes de l’Etat islamique en Irak et au levant continuent à avancer vers Bagdad. Hier soir, ils étaient à moins de 100 km au nord-est de la capitale après s’être emparés de deux secteurs de la province de Diyala.Comme à Mossoul, prise mardi, les forces de sécurité s’étaient retirées avant l’arrivée des rebelles.
Le Sant-Siège ne cache pas sa vive inquiétude face à l'aggravation de la situation dans le pays. Hier, la congrégation pour les Eglises orientales a publié un communiqué, dont voici le texte intégral :


Le Cardinal Préfet Leonardo Sandri, avec les supérieurs et les responsables de la Congrégation pour les Eglises orientales, suit avec une vive préoccupation la détérioration de la situation, déjà délicate, en Irak.
Il exprime, de manière particulière, sa proximité à sa Béatitude Louis Sako, Patriarche de Babylone des Chaldéens, qui, à plusieurs reprises depuis son élection, a soutenu, de toutes les façons possibles, le dialogue et la réconciliation nationale, ainsi qu’aux archevêques chaldéen et syro-catholique de Mossoul, leurs excellences, Mgr Nona et Mgr Moshe. En ces heures tragiques, les deux prélats sont aux côtés de la population, chrétienne et musulmane, contrainte de fuir leurs maisons et leur ville, pour leur survie.
Sur la terre d’Abraham, qui s’est mis en route en suivant la promesse de Dieu, on assiste à un énième exode de centaines de milliers d’hommes, femmes et enfants, qui voient la promesse de stabilité et de vie détruite en un coup.

Hier, le Cardinal Sandri, dans une conversation téléphonique, a pu montrer personnellement à Mgr Nona la proximité de la Congrégation et du Sant-Siège. L’archevêque a assuré que les églises, écoles et autres structures catholiques étaient ouvertes aux réfugiés, en esprit de collaboration entre fidèles de plusieurs religions.
Au nom de ses confrères et évêques, il a évoqué le soutien et la paternité du Pape François, la sollicitude et la prière de l’Eglise universelle, afin que germent de nouvelles semences de justice.

Que l’invocation pour la paix, prophétique, qui s’est tenue le dimanche de Pentecôte autour du Saint-Père et du Patriarche Bartholomée et les chefs des deux peuples en conflits, ouvre un horizon de paix sûre également en Irak et en Syrie, comme dans tout le Moyen-Orient.

Source: Radio Vatican (12 juin 2014)

IRAK: Le Vatican préoccupé par la situation en coursIRAK: Le Vatican préoccupé par la situation en cours