Les Sœurs Dominicaines et la situation en Irak

Publié le par Patrice Sabater

Chères Sœurs, chers frères et chers amis,

Voici une mise à jour de la situation ici en Irak, et plus spécialement dans la Province de Ninive. Les deux sœurs Chaldéennes (qui appartiennent à la  Congrégation des Filles de Marie Immaculée) et les trois orphelins ont été relâchés le lundi 14 juillet.  Les sœurs m’ont dit  qu’elles ont été bien traitées.  Nous remercions Dieu qu’elles soient saines et sauves. Cependant, leur voiture contenant des objets de valeur, leur a été confisquée, et l’ISIS a pris aussi les clés de leur couvent de Mossoul. De plus, l’ISIS a donné aux sœurs le message suivant à l’intention du Patriarche et des Evêques pour qu’ils le transmettent aux Chrétiens. Ils ont le choix entre:

  • Se convertir à l’Islam
  • Payer l’Aljizya (une taxe) à l’ISIS
  • Quitter Mossoul  avec seulement leurs vêtements sur eux  

Le Patriarche de l’Eglise Chaldéenne Mar Louis Sako a transmis le message aux Chrétiens de Mossoul par le biais des Evêques et religieux de Mossoul et leur a dit de quitter la ville le plus vite possible; ils ont donc commencé à partir le 16 juillet.

Le 18 juillet, nous avons appris que l’ISIS a commencé à prendre possession des biens des Chrétiens qui avaient quitté la ville, y compris de l’argent, des documents personnels, des passeports, des voitures et de tous les biens de valeur. Ces familles désespérées sont arrivées dans les villages Chrétiens et l’ISIS n’a pas seulement pris possession de leurs biens, mais aussi de ceux des Musulmans Shiites (opposants de l’ISIS). Ces biens étaient marqués d’un  “N” pour “Nazaréens” indiquant les biens des Chrétiens et d’un “R” pour “Raphidés” indiquant les Musulmans Shiites qui rejettent le contrôle de l’ISIS.

Cela a créé un climat de peur et même de terreur parmi la population des villes des environs de Mossoul et surtout des villes Chrétiennes les plus proches comme Karakosh et Talkef. Malgré cela, l’Eglise, en collaboration avec les populations locales des différents villages, essaye de fournir des abris et de la nourriture pour les réfugiés qui arrivent. Ce n’est pas facile car ces villes manquent d’eau et d’électricité. Les populations collaborent pour fournir de l’eau en creusant  des puits. Pour ce qui est de l’électricité, nous arrivons au mieux à en disposer pendant 6 heures. Nous comptons sur vos prières pour que Dieu nous protège en cette période de crise.

Mossoul n’est pas la seule ville où sévit la violence. Dans la ville voisine de Tal Afar, où il y a surtout des Musulmans Shiites, l’ISIS a étendu son contrôle et a obligé les gens à partir. Ils se sont rendus dans les camps de réfugiés de Khazir.   

Nous avons été informées que la situation va se détériorer au cours des prochains jours. Le gouvernement central intensifie les raids aériens sur Mossoul.

Nous ferons notre retraite annuelle cette semaine malgré la situation critique, afin que le couvent puisse représenter un espace de prière en ces temps difficiles.   

Sœurs Dominicaines de Sainte Catherine de Sienne, Karakosh-Irak

(21 juillet 2014)

- See more at: http://www.op.org/fr/content/mise-jour-des-soeurs-dominicaines-sur-la-situation-en-irak#sthash.8GzcvZiy.geWcFDfM.dpuf

Les Sœurs Dominicaines et la situation en IrakLes Sœurs Dominicaines et la situation en Irak