Irak, Syrie, Palestine: Le Conseil des Eglises d’Orient appelle la communauté internationale

Publié le par Patrice Sabater

Conseil des Eglises du Moyen-Orient (CEMO)

- Middle East Council of Churches (MECC) -

Beyrouth, Liban

 

Communiqué du Secrétaire général du CEMO

 

Face aux douloureux événements qui frappent la Syrie, la Palestine et l’Iraq, et face à ce que vivent les Chrétiens à Mossoul en particulier, le Conseil des Eglises du Moyen Orient s’unit aux patriarches et aux chefs des Eglises orientales dans leur appel à la communauté internationale pour que soient prises de fermes initiatives et qu’on se lève contre cette grave attaque aux chrétiens d’Iraq restés inébranlables là où est né la Chrétienté, sur la terre de leurs pères et de leurs ancêtres qui furent les précurseurs de la culture et de la civilisation.

  1. Le CEMO condamne toutes les tentatives de chasser les Chrétiens et d’autres personnes en dehors de la ville de Mossoul et de ses environs, ainsi que la profanation des lieux saints et la tentative systématique de changer l’image culturelle et religieuse d’une ville connue pour ses églises et ses monastères ouverts au dialogue et construisant la culture de l’amour.
  2. Le CEMO assure sa totale solidarité à sa Béatitude le Patriarche Louis Sako et aux prélats de toutes les Eglises d’Iraq. Le Conseil appuie l’appel de sa béatitude attirant l’attention des dirigeants du monde entier sur les menaces et les souffrances que le gouvernement et le peuple iraquien, Chrétiens et Musulmans, endurent dans cette tentative de transformer l’Iraq, berceau des civilisations.
  3. Le CEMO appellent les communautés humaines et spirituelles, Chrétiens et Musulmans, à faire pression sur leurs gouvernements et à exprimer haut et fort leurs inquiétudes face à ce qui arrive aujourd’hui en Iraq, qui s’il n’est pas stoppé immédiatement, résultera à des calamités humaines et à des guerres et affectera ceux qui sont à l’origine de ces incidents ou qui ne les ont pas dénoncés.
  4. Le CEMO appelle tous les croyants de toutes les religions et tous les hommes de bonne volonté à prier Dieu de venir au secours du peuple iraquien, spécialement les Chrétiens qui souffre terriblement et qui sont tels un troupeau qu’on mène à l’abattoir tandis que personne n’est là pour défendre leur droit à la justice, à la miséricorde et à la vie.
  5. Le CEMO réitère sa condamnation des événements tragiques de Syrie et de Palestine et déclare que nous ne pouvons pas rester silencieux devant ce qui met en péril la vie et la sécurité des personnes. Il n’est pas permis de violer la dignité et de tuer des innocents et des enfants. Il semblerait qu’en cette période d’ouverture et de globalisation, nous faisons marche arrière vers la préhistoire, lorsque les êtres humains étaient des prédateurs et non des frères.

Beyrouth, le 21 juillet 2014,

Père Michel Jalakh

Secrétaire général du CEMO

 

Irak, Syrie, Palestine: Le Conseil des Eglises d’Orient appelle la communauté internationale
Irak, Syrie, Palestine: Le Conseil des Eglises d’Orient appelle la communauté internationale
Irak, Syrie, Palestine: Le Conseil des Eglises d’Orient appelle la communauté internationale