Article publié depuis Overblog et Facebook

Publié le par Patrice Sabater

Le Pape François se rendra en France en 2015

 

C’est officiel mais pour en savoir plus il faudra patienter. Le Pape se rendra bien en France en 2015. Le Père Federico Lombardi, Directeur de la salle de presse du Saint-Siège, l’a confirmé en répondant aux journalistes. La rumeur allait bon train depuis plusieurs jours, mais pour le moment, aucune date ni aucun programme n’a été dévoilé.

Olivier Bonnel a demandé à Mgr Georges Pontier, Archevêque de Marseille, et Président de la conférence des évêques de France, sa réaction après cette confirmation.

Il est vrai qu’en décembre dernier, nous lui avons présenté une invitation à venir vivre un voyage pastoral en France. Nous avons obtenu une réponse de principe positive. Je me réjouis qu’aujourd’hui, elle soit confirmée. Il reste à en prévoir tous les détails.

On parle évidemment de Lourdes qui est cet immense sanctuaire où se sont rendus Jean-Paul II, à plusieurs reprises et Benoît XVI. Le symbole est important. C’est un sanctuaire où convergent tant de blessés. On sait que le Saint-Père est très attentif aux blessés.

C’est évident que cet aspect-là nous l’avons-nous-mêmes développé comme étant un lieu où peut s’exprimer quelque chose sur la dignité de l’homme et sur la fécondité de la fragilité humaine qui traverse les épreuves. En même temps, de manière moins importante, Lourdes est le lieu de la rencontre de la Conférence épiscopale et ce serait une bonne chose que le Saint-Père puisse, étant à Lourdes, rencontrer tous les évêques de France.

On sait que le climat en France est difficile, que la situation économique politique est très délicate, qu’il y a même des tensions chez les catholiques. Est-ce que vous pensez que ce voyage peut redonner du courage à tous ceux qui doutent et qui sont dans la difficulté ?

Ce voyage sera très important pour toute la communauté croyante de notre pays qui va être ravie d’accueillir le Saint-Père. Cela ne changera rien aux réalités que nous avons à vivre mais peut-être qu’en temps de crise, il nous faut savoir quelles ressources notre foi chrétienne nous offre pour traverser les défis et les difficultés d’aujourd’hui. En cela, on peut espérer beaucoup.

source: Radio Vatican

8 octobre 2014