Proche-Orient/BERLIN : Les réfugiés syriens, la crise humanitaire la plus dramatique

Publié le par Patrice Sabater

Conférence internationale consacrée

aux réfugiés syriens

et aux pays voisins de la Syrie

BERLIN – Berlin accueille une conférence internationale consacrée aux réfugiés syriens et aux pays voisins de la Syrie confrontés à un afflux massif, comme le Liban, la Jordanie et la Turquie.

Dans ces pays, les structures sociales, le système de santé public et l’approvisionnement en eau sont lourdement affectés sans parler de l’impact sur la sécurité régionale. Selon l’ONU, c’est la crise humanitaire la plus dramatique auquel le monde est confronté depuis très longtemps. Plus de trois millions de Syriens ont fui leur pays depuis le début de la guerre civile. La moitié, sont des enfants.

Le Liban accueille plus d’1,1 million de Syriens, un lourd fardeau pour ce pays de 4 millions d’habitants aux équilibres confessionnels fragiles. La Jordanie accueille plus de 600 000 Syriens et plus de 30 000 irakiens. Un défi pour un pays-refuge depuis sa création en 1920. Connue pour sa tradition de l’accueil, la famille royale hachémite s’est montrée une fois encore digne de sa réputation, notamment à l’égard des chrétiens irakiens dont la survie est menacée. Mais ce pays qui a déjà accordé la citoyenneté à des peuples persécutés et déplacés a peur de voir le même scénario se répéter.

Un appel pour plus d’aide humanitaire

La Jordanie réclame une aide internationale robuste d’autant que la pauvreté touche déjà des pans entiers de la population. L’Eglise jordanienne a pris en charge de nombreux réfugiés chrétiens. Par dizaines, ils campent dans les églises d’Amman. Des familles chrétiennes se sont regroupées pour louer des appartements ou des maisons avec le soutien de Caritas Jordanie.

Lundi, une cinquantaine d’organisations non-gouvernementales ont lancé un appel en faveur d’un doublement de l’aide humanitaire pour les réfugiés et ont réclamé des pays occidentaux qu’ils accueillent au moins 180 000 réfugiés supplémentaires. En Europe et dans le reste du monde, le nombre de réfugiés accueillis reste dérisoire malgré les appels du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Ces jours derniers, par la voix de son observateur permanent à l’ONU, le Saint-Siège a demandé que cessent en Syrie les violations du Droit humanitaire international et des Droits humains fondamentaux. La Secrétairerie d’Etat l’a rappelé ce mardi dans un tweet. (avec Afp/Caritas)

 

Source : Radio Vatican/LPJ.org  

30 octobre 2014

 

Proche-Orient/BERLIN : Les réfugiés syriens, la crise humanitaire la plus dramatique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :