Irak : libérer la plaine de Ninive

Publié le par Patrice Sabater

Rencontre des pasteurs de l'Eglise catholique du pays

ROME, 12 novembre 2014 (Zenit.org) - Les pasteurs de l’Église catholique en Irak appellent à mettre tout en œuvre, au niveau local et international, pour la « libération de la plaine de Ninive ». Ils appellent également à fournir des postes de travail aux personnes sans-emploi et une instruction scolaire aux jeunes.

Une réunion de crise des représentants de l’Église catholique en Irak a eu lieu au siège d'été du patriarcat chaldéen à Ankawa, banlieue à majorité chrétienne au nord d'Erbil, dans le Kurdistan irakien. Cette rencontre avait pour objectif d'« unir les efforts pour aider [les chrétiens] à vivre une vie digne ».

La rencontre était présidée par le patriarche de Babylone des chaldéens, Mgr Louis Raphaël Ier Sako, en présence du nonce apostolique en Jordanie et en Irak, Mgr Giorgio Lingua, rapporte L'Osservatore Romano du 12 novembre 2014.

Les participants ont exprimé leur reconnaissance au pape François « pour ses encouragements, ses déclarations de proximité et de solidarité, ainsi que pour son aide matérielle » en faveur des centaines de milliers de personnes déplacées à cause des violences de l’État islamique (Is).

Ils ont appelé les responsables au niveau « local et international », à « tout l'engagement possible » pour la « libération de la plaine de Ninive ».

La priorité aujourd'hui reste la mise à disposition de logements stables et durables, ont-ils noté : « il faut poursuivre le programme de logements privés pour nos fils, qui vivent sous des toits provisoires, pour les protéger du froid hivernal et de la pluie ».

Il faut aussi ouvrir et organiser des écoles, « afin que l'instruction soit garantie aux étudiants et que leur avenir ne soit pas entravé » et également « fournir du travail aux personnes sans-emploi », ont poursuivi les évêques.

Si l’Église « n'encourage pas l'exode, elle respecte cependant la décision du peuple et des familles qui veulent quitter le pays », ont-ils souligné. Mais les participants ont surtout demandé aux chrétiens « patience et soutien réciproque, pour que les souffrances se transforment en force positive ».

Ils les ont encouragés « à vivre le commandement de l’amour, en suivant l’exemple et le témoignage vivant de Jésus Christ, pour que même en ces moments “d'épreuve”, les signes d'une espérance renouvelée soient entrevus ».

Source: Zenith - Anne Kurian

Irak : libérer la plaine de Ninive