Pape François à la Messe de samedi, à Istanbul: L’Esprit Saint est l’âme de l’Église.

Publié le par Patrice Sabater

Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.
Cet album photo est sous COPYRIGHT.

Cet album photo est sous COPYRIGHT.

L’Esprit Saint est l’âme de l’Église

Nous venons de vivre une célébration dans la Cathédrale du Saint Esprit d'Istanbul. Siège de l'Eglise catholiques qui sont à Istanbul et en Turquie. Mgr Louis Pelâtre, Assomptioniste, en est le Vicaire apostolique. Un homme brillant, humble et effacé proche du terme de son ministère en Turquie. C'est lui qui accueille au nom des catholiques de Turquie le Pape dans son église. Il a accueilli également ce soir le Patriarche oecuménique Bartholomeos 1er. Il accueille chacun de nous...

Emouvante célébration recueillie où l'on a senti l'Eglise du Christ encore plus unie ce soir en la veille de la Fête de l'Apôtre Saint André, le premier Appelé... Pierre et André qui se donnent la main comme jadis sur le bord du Lac de Tibériade. Ce soir, ils ont avec nous et pour nous, au nom du Dieu Trois fois Saint, jeté les filets dans la mer.

Parmi les principaux particpaux on comptait le Patriarche d'Antioche des Syriaques-catholiques Mar Ignace Youssef III Younan. Il était accompagné du Vicaire Patriarcal des Syriaques-catholiques de Turquie, Mgr Ysuf Sag. Parmi les concélébrants on notait également la présence des Cardinaux Pietro Paolin (Secrétaire d'Etat), Kurt Koch (Président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens), Leonardo Sandri (Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales). Le Nonce apostolique, Mgr Antonio Lucibello, de Turquie (Ankara) était aussi présent dans le choeur, ainsi que Mgr François Yakan Vicaire Patriarcal des Assyros-Chaldéens. Non loin du Pape se tenait aussi Mgr Ruggero Franceschini, Archevêque de Smyrne, Administrateur apostolique du Vicariat apostolique d'Anatolie, Président de la Conférence épiscopale de Turquie. A l'autel autour du Pape, hormis Mgr Marini (cérémoniaire pontifical), le Vicaire apostilique Latin et Mgr Levon Zekiyan, nouvel archevêque arménien catholique de Turquie.

Enfin, on notait aussi la présence du Père Federico Lombardi, Porte Parole du Saint Siège et responsable de la Salle de Presse du Vatican, Mgr Pascal Gollnish, Directeur Général de l'Oeuvre d'Orient.

L'Assemblée était composée également d'évêques arméniens grégoriens, dont Mgr Aram Atesyan, du représentant des syriens orthodoxes Mgr Yusuf Çetin. De nombreux membres d'Eglises protestantes, évangéliques...

La célébration a duré plus de deux heures, et a été rythmée par des chants en arménien, araméen, syriaque, en turc, dans une langue d'Afrique subsaharienne et en français. La messe a été célébrée en Latin, tandis que l'homélie du Saint Père a été dite en italien et traduite par Mgr Louis Pelâtre en turc. Les lectures et la Prière Universelle ont été dites en espagnol, en français, en anglais, en italien, en arabe et en turc.

Ces derniers jours la Délégation Apostolique à istanbul a reçu plus de demandes que de places disponibles dans la cathédrale. A 15 heures, d'ailleurs, les portes ont été fermées. La cahédrale était pleine de tous ceux qui avaient reçus un carton d'invitation... On comptait dans l'assemblée de nombreux prêtres francisacins, lazaristes, assomptionnistes, capucins, franciscains conventuels, jésuites, dominicains, salésiens, fidei donum, de diverses Eglises orientales..., de nombreuses religieuses dont une douzaine de Filles de la Charité. Une d'entre elles, Sr. Faiola (colombienne) a lu la Première Lecture. Tous et toutes de nationalités différentes; y compris le Vicaire Général qui est mexicain (franciscain). L'Evangile a été proclamé par le Père Orhan Canli, ordonné la veille dans cette même cathédrale...

De la musique et des chants orientaux, du latin, de l'italien, du français..., et plus étonnant encore une langue africaine !!! Des rythmes inattendus... C'était, en quelque sorte, une façon de donner droit à la grande variété (de nombreux espagnols et sud-américains, ainsi que des français !!!) de cette Eglise de Turquie qui se compte en quelques milliers de personnes toutes Eglises confondues. Une véritable minorité qui chante et qui prie malgré la difficulté à exister !

C'est Mgr Louis Pelâtre qui adresse au Pape un message chaleureux et fraternel. Ce message m'a touché venant de cet homme fatigué et si humble... Il a rappelé la venue à Istabul de ses prédécesseurs: le Bienheureux Paul VI, Saint Jean-Paul II et Benoît XVI. Il évoque à raison la figure de Saint Jean XXIII qui fut Nonce apostolique à Istanbul, et qui est venu très souvent célébrer dans cette église; d'ailleurs l'autel lui est consacré ! Un grand tableau lui est consacré dans une des chapelles latérales... Un marbre dans le choeur fait aussi mémoire du Pape Jean-Paul II et du Patriarche Demetrios 1er.

Deux images viennent clore cette journée. La première émane de la Messe même. Une image sereine et accueillante du Patriarche grec-orthodoxe lorsqu'il est entré dans la Cathédrale. Sa pacifique présence et son élan fraternel à l'endroit du Pape. La deuxième image provient de la célébration au Phanar (Siège de l'Eglise grecque-orthodoxe et résidence du Patriarche oecuménique). Le Pape demande la bénidiction au Patriarche pour lui-même et pour l'Eglise romaine. Le Pape se penche humblement. Le Patriarche le bénit, l'embrasse. Le Saint Père insiste encore et le Patriarche embrasse la tête du Pape sur sa calote pontificale ! Quoi de plus simple et quoi de plus vrai !!! Dans la cathédrale catholqiue latine d'Istanbul, mon coeur s'écriait en regardant faire le Patriarche Bartholomeos: "Qu'on le dise et le procalme Saint !!! Il est André et il embrasse Pierre son frère après 200 ans ! Oui, qu'il soit Saint ! Il est Saint et humble cet homme de Dieu...".

Je garderai de cette journée un souvenir inoubiable en grâces, en dons reçus et en espoirs pour demain, pour l'Unité des coeurs dans la paix et l'annonce de l'Evangile d'une seule et même voix...

Patrice Sabater, cm

NB: L'Album photo est sous COPYRIGHT. Merci !