Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)

Publié le par Patrice Sabater

Mgr Nicholas Wyrwoll

Philia (amitié) et Philoxenia (hospitalité)

Une figure de l’Orient chrétien entre Europe et Orient

Mgr Père Nikolaus Wyrwoll est né le 31 août 1938, à Bytom, en Silésie. Ce prêtre allemand a passé toute sa vie à croire que la rencontre est toujours possible dans le respect et la vérité avec les autres confessions chrétiennes. Il a travaillé en ce sens, et s’est consacré à l’œcuménisme fidèlement et à l’Unité des chrétiens.

Il est le premier de sept enfants. Après une courte enfance à Bytom et, avant de rejoindre successivement Neisse (aujourd’hui Nysa) et Köppernig (Koperniki), il arrive en juin 1946 dans la région de Hanovre. Il y trouve appui et bonheur dans les groupes de jeunesse de la paroisse de Saint-Boniface. En 1952, le voilà un des Chefs scouts…

Il quitte le lycée en 1957 pour effectuer le Service Militaire. Le jeune Klaus sent au fond de lui que le chemin de son coeur le conduira au séminaire pour y devenir prêtre… Les choses vont se précipiter…

Le temps de la formation…

Klaus est envoyé par l'évêque de Hildesheim, au séminaire (1957-1965), ainsi qu’au Collège allemande Rome; le Hungaricum. Ensuite, il poursuivra ses études comme étudiant à l’Université pontificale grégorienne des Pères Jésuites dans la Vielle éternelle... Les études ne sont pas encore terminées. Son évêque accepte qu’il poursuivre son parcours jusqu’au Doctorat. C’est ce qu’il fera en tant que jeune prêtre ordonné en 1962.  En 1965, il soustient sa thèse de Doctorat, qui ne sera publiée que 45 ans plus tard… Le Temps de Dieu n’est pas le temps des Hommes!

Le temps du travail en paroisse…

Il travaillera scuccessivement dans plusieurs paroisses: à l'église St. Mary, à Rehburg-Loccum et, àSaint-Pierre et Paul à Neustadt, à Saint-Elizabeth à Hildesheim et; enfin en 1969 à l‘église Saint-Joseph à Bevensen.  De 1986-1990, il est pasteur de Göttingen, à l’église Saint Paul. Il y sera nommé Doyen.

Le temps des universités… Son travail intellectuel est dense...

1969-1976, Directeur spirituel et professeur de l’Académie catholique Jakobushaus

1970-2011, Membre de l'Association des Eglises d'Orient de la conférence épiscopale

1976-1982 Secrétaire du Conseil pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens

1988-2013 Consulteur

1982-1986, Dirige le Bureau catholique de Basse-Saxe à Hanovre.

De 1984 à 2005, il était Prieur de la Province Nord allemande de l’Ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem.  

1987-1989 Membre du Conseil œcuménique des Eglises (CEC), à Genève, en tant que Secrétaire général adjoint chargé et co-organisateur de la Première Assemblée œcuménique européenne à Bâle (1989)

1988-2011 Conseiller auprès de la Conférence des évêques allemands (Commission œcuménique).

Depuis 2007, il fait partie du conseil des Eglises chrétiennes en Basse-Saxe et, depuis 2009 également en Bavière.

Le temps de l‘oecuménisme et de l'orthodoxie

En 1986, il est devient Vicaire épiscopal dans son diocèse d‘origine pour favoriser les contacts avec les Églises d'Orient, et depuis 2007 a été le Délégué diocésain pour l'œcuménisme.

En 1990, il est promu Directeur-adjoint de l’Institut des Eglises d‘Orient (OKI) à Ratisbonne et, a ainsi contribué à la publication de Orthodoxia. Sa participation à la OKI a commencé en 1976.

Depuis 2007, il est également membre de la Commission mixte de la Conférence épiscopale allemande et de l'Eglise orthodoxe allemande. Il a été aussi depuis 2008 membre de la Commission œcuménique du diocèse de Ratisbonne et des diocèses catholiques de Bavière.  

En 2006, il fonde avec d'autres (Prof. Dr. Barbara Hallensleben, P. Prof. Dr. Guido Vergauwen op), la Rose d'argent de Saint-Nicolas de Myre. Le premier récipiendaire est le Métropolite Kirill (depuis le 27 Janvier 2009, élu Patriarche de Moscou et de toute la Russie).

Depuis qu’il est à la retraite, il réside à Istanbul au Collège autrichien Saint George des Pères Lazaristes autrichiens. Il y maintient divers contacts, de préférence avec les Eglises orthodoxes, le mouvement oecuménique et l’ensemble des confessions chrétiennes.

Distinctions et prix

En 1987, Il reçoit avec joie  la distinction romaine de Prélat de Sa Sainteté

En 1990, la Faculté de  de théologie orthodoxe de l'Université de Minsk, lui confère le titre de Doctor Honoris Causa.

Il reçoit de très nombreuses distinctions telles que:

L‘Ordre de la broche de la Paix (2003)

La Croix fédérale du Mérite (2004)

Ordre de Saint-Cyrille de Turau, en 2008.

L’Ordre de Saint-Serge de Radonège (2009)

En 2013, La Conférence épiscopale allemande lui décerne la Médaille de Saint Boniface

Enfin, en 2014 Mgr Wyrwoll reçoit le Prix «Nicolas» décerné par l'Institut de la Théologie patristique de la Faculté de théologie oecuménique des Pouilles, (Bari/Italie).

Le 8 décembre 2014, il sera fait Chanoine honoraire à Fribourg (Suisse) avec trois évêques. Il s’agit de: Mgr Amédée Grab, évêque émérite de Coire, de Mgr Pierre Bürcher, actuellement évêque de Reykjavik, et de Mgr Jean-Claude Périsset, natif d’Estavayer-le-Lac. Entré en 1973 au service diplomatique du Saint-Siège, et a travaillé comme collaborateur dans les nonciatures en Afrique du Sud, au Pérou, en France, au Pakistan et au Japon. Il a été nonce en Roumanie, en Moldavie et en Allemagne. Il a également travaillé au Secrétariat pour l’Unité des chrétiens et y a rencontré Mgr Wyrwoll... Et donc, Mgr Niklaus Wyrwoll, très lié à l’Institut d’études œcuméniques de l’Université de Fribourg.

 

Mais le plus important n’est pas là...

Mgr Wyrwoll est un homme de paix. Il attire à lui facilement.Il est discret, simple et d’une grande humilité. Il parle et lit le grec comme vous et moi. Il a une intelligence fine, et un humour aussi délicat que sa personne. Son être aimable rassure, et facilite le contact au gré des sourires qu’il sait donner sans trop être « en deçà ou au-delà » du juste nécessaire. Un homme brillant, cordial, partageur et fraternel. Un homme et un Prélat que l’on aime tout simplement. Il connaît à Istanbul, et tout le monde le connaît. Il porte un regard positif sur ce monde et ces gens qui vont et viennent ; condition nécessaire et indispensable pour celui qui a fait de sa vie un lieu d’échanges, de rencontres et de dialogue ! Il est assurément une belle figure de l’Orient chrétien, de l’œcuménisme et de la marche vers l’Unité des Eglises chrétiennes ! On a simplement envie d’être proche de lui... Oui, son sourire aimable rend le personnage bonhomme et vrai. C’est un réel plaisir d’être à ses côtés...Un bonheur et un plaisir d’être simplement là ! Merci, cher Monseigneur !!!

Père Patrice Sabater Pardo, cm

 

Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)
Des gens, des mots... une vie donnée: le Père Nikolas Wyrworll (prêtre allemand, aujourd'hui à Istanbul)