GAZA : Visite du Patriarche latin... La petite communauté dans la paix de la crèche

Publié le par Patrice Sabater

GAZA : Visite du Patriarche latin... La petite communauté dans la paix de la crèche

Écrit le 22 déc 2014 de GAZA – Le Patriarche s’est rendu dans la Paroisse de Gaza le dimanche 21 décembre 2014 pour adresser directement à la petite communauté catholique ses vœux pour Noël. Une visite embellie cette année par le chant et une reproduction de la crèche, deux témoignages de vie et d’espérance des familles qui goûtent à la paix de Noël, six mois après une guerre éprouvante.

Dès la sortie du passage de frontière, un comité d’accueil bien fourni a accueilli le Patriarche Fouad Twal et toute sa délégation sous la pluie. La messe a rapidement commencé dans l’église paroissiale qui s’est remplie au fur et à mesure que la messe avançait et que le soleil apparaissait.

Après la messe et l’inauguration d’une école de musique financée par la Caritas et imaginée en collaboration avec le Père Jorge, Mgr Fouad Twal a pris le temps de saluer les paroissiens venus nombreux avec leurs enfants. Accueilli comme un père venu réconforter ses enfants, le Patriarche se laisse entraîner, interpeller par les plus jeunes et les plus vieux, reconnaissants pour l’important soutien matériel et spirituel du Patriarcat latin. Un jeune déguisé en Père Noël se presse d’aller prendre sa place dans un coin pour accueillir les enfants qui veulent une photo, des scouts servent le café, quelques sœurs retournent à leurs occupations auprès des enfants handicapés et abandonnés.

La crèche vivante

Dans un autre coin, au théâtre, l’atmosphère est tendue : enfants et parents de la paroisse ont préparé ensemble, pour le Patriarche, une crèche vivante. Il faut que chaque détail soit prêt pour la présentation. Des semaines de travail, la patience et le courage des parents et des enfants ont été nécessaires pour construire le spectacle. Il faut que chaque détail soit prêt pour la présentation. La musique résonne dans une salle qui, cette fois-ci est comble. Les parents regardent avec émotion leurs enfants qui rappellent le mystère de la Nativité sur la voix d’un narrateur. Les costumes sont travaillés et fournis : petites tenues de bédouins, ailes pour les anges, couronnes des Rois Mages,… Rien n’a été omis, même pas le petit bébé, choisi dans la communauté, qui gigotait comme Jésus il y a 2000 ans.

Premier spectateur, Mgr Fouad Twal revit ainsi ce moment : « J’ai senti que tout était petit : le public, le peu de scouts, le peu de jeunes. Mais c’était comme Noël : simple, petit, pauvre et vraiment joyeux ».

Une fois le spectacle fini, la séance-photo ne finit pas. Les parents veulent avoir un souvenir de ce moment avec leurs jeunes enfants. Tous ont le sourire parce qu’ils vivent un instant de joie et de paix, en communauté. Ces moments sont rares, alors tous en profitent, y compris le Patriarche embrassé par une petite fille déguisée en ange. « Cette fête est un supplément d’âme et de joie, ajoute-t-il, au milieu de manifestations de violences et de souffrance ».

Cette souffrance est bien encore présente, six mois après la guerre. Les nombreuses destructions, les pénuries d’électricité et l’humidité rendent le quotidien des habitants de Gaza difficile. A ce titre, la paroisse est un refuge, comme une étable à Bethléem a su l’être pour la naissance d’un enfant. C’est de cette étable que le monde a reçu la joie de l’espérance. C’est de la paroisse de Gaza en fête que cette espérance peut renaître.

Source : LPJ.org - Pierre Loup de Raucourt

Photos de Pierre Loup de Raucourt et Andres Bergamini

***

photos à voir sur: http://fr.lpj.org/2014/12/22/gaza-la-petite-communaute-dans-la-paix-de-la-creche/


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :