IRAK : Avant de célébrer la Messe de la Nuit de Noël, le Pape téléphone aux chrétiens d'Erbil, en Irak

Publié le par Patrice Sabater

IRAK : Avant de célébrer la Messe de la Nuit de Noël, le Pape téléphone aux chrétiens d'Erbil, en Irak
IRAK : Avant de célébrer la Messe de la Nuit de Noël, le Pape téléphone aux chrétiens d'Erbil, en Irak
IRAK : Avant de célébrer la Messe de la Nuit de Noël, le Pape téléphone aux chrétiens d'Erbil, en Irak

ALLO !!!

"C'est le Pape François à l'appareil..."

« Vous êtes comme Jésus la nuit de son Noël : il n’y avait pas de place pour lui, il a été chassé et il a dû fuir en Egypte pour se sauver ». Ce sont les mots du Pape François lorsqu’il a appelé mercredi après-midi des réfugiés irakiens dans le camp d’Ankawa, près d’Erbil, dans le Kurdistan irakien.

Lors d’un appel téléphonique diffusé sur TV2000, il les a béni, embrassé, leur a souhaité un « saint Noël » et s’est uni à eux à l’occasion de cette célébration. Il a souhaité également que « Jésus les caresse avec sa tendresse » et demandé à la Madonne « qu’elle leur donne beaucoup d’amour ».

Le Souverain Pontife a ensuite poursuivi la discussion avec le présentateur de TV2000. « Noël est la fête de la proximité de Dieu avec nous et la tendresse est ce que fait Dieu pour se manifester, a affirmé le Saint-Père. La tendresse d’un enfant et d’une mère ». Se référant à l’Evangile, il a affirmé qu’il faut« aller trouver ceux qui sont dans le besoin, car ils sont la chair du Christ. Et cela s’appelle tendresse ».

Dans une bénédiction enregistrée ensuite pour la communauté irakienne, le Pape François a invité à penser aux « enfants, aux enfants morts, aux enfants exploités, car l’Enfant Jésus vient parmi nous, comme un enfant tendre et innocent. Il est l’amour et la tendresse de Dieu. » Le Souverain Pontife a enfin pensé aux « grands-pères, aux anciens, qui souffrent. Qu'ils nous donnent la sagesse de la vie ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :