Les images marquantes du voyage en Turquie, selon le Père Federico Lombardi - Porte Parole de la Salle de Presse du Saint Siège

Publié le par Patrice Sabater

Les images marquantes du voyage en Turquie

selon le Père Federico Lombardi,

Porte-Parole de la Salle de Presse du Saint Siège

Anne Kurian

ROME, 1 décembre 2014 (Zenit.org) - La prière silencieuse du Pape dans la Mosquée bleue d'Istanbul, sa demande de bénédiction auprès du Patriarche Bartholomaios Ier, comptent parmi les images marquantes du voyage apostolique du Pape François en Turquie (28-30 novembre), souligne le Père Lombardi.

Au lendemain du sixième voyage international du Pape, le Père Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, dresse un premier bilan au micro de Radio Vatican, évoquant en particulier l'aspect œcuménique, cœur du voyage.

Le Pape s'est en effet rendu à Istanbul à l'invitation du Patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomaios Ier pour la fête de saint André, frère de saint Pierre et saint patron du patriarcat.

Parmi les images les plus marquantes de ce voyage, le Père Lombardi évoque « le moment d'adoration silencieuse dans la Mosquée » mais aussi « l'image du Pape qui demande la bénédiction, et reçoit la bénédiction et le baiser du Patriarche » lors de la prière œcuménique du 29 novembre.

Il voit également l'image de « la bénédiction ensemble depuis le balcon » le 30 novembre après la Divine liturgie, moment « très éloquent » qui illustre que le Pape et le Patriarche « regardent ensemble l'humanité et ses problèmes ».

« Le pape conçoit le ministère de Pierre comme un service et non un pouvoir : le service du primat, de l'évêque de Rome, est un service pour l’union, qui s'accomplit fondamentalement à travers l’amour, à travers la fraternité et par le concept de la synodalité », explique-t-il.

Le Père Lombardi souligne que « pour l’Église orthodoxe aussi, la synodalité est un aspect fondamental sur le chemin de l’Église ». Mais, fait-il observer, malgré ces convergences « le chemin est encore long »: « Les Commissions [de dialogue théologique] étudient comment interpréter effectivement cette question du primat, sur lequel il y a mille ans de divisions. Ce n'est pas si simple à éclaircir. »

Il salue aussi « la quatrième rencontre » entre le Patriarche Bartholomaios et le Pape depuis le début du pontificat : ils se sont en effet rencontrés lors de l'installation du Pape (19 mars 2013), lors du pèlerinage en Terre Sainte (24-26 mai 2014) et au Vatican lors de la prière pour la paix au Moyen-Orient (8 juin 2014).

Ces rencontres fréquentes expriment « une harmonie et un désir extrêmement intensede cheminer ensemble », affirme le Père Lombardi qui estime que « plus l'on se rencontre, plus l'on s'apprécie et plus l'on marche vers l’unité ».

« L’œcuménisme et le dialogue interreligieux se nourrissent non seulement d’idées, mais aussi de vie partagée et d'actions communes », ajoute-t-il : pour les chrétiens ces actions sont explicitement inspirées par « l’Évangile de la justice, du bien des personnes, de la lutte contre les grandes plaies de l’humanité d'aujourd'hui – conflits, pauvreté, ignorance, oppression ».

Source: Anne Kurian - Zenith.org

 

NB: De retour de Turquie, le Pape François a réservé sa première visite à la Sainte Vierge, pour la remercier, comme il le fait traditionnellement avant et après ses voyages.

Le Pape a en effet quitté la Turquie après trois jours de voyage apostolique (28-30 novembre), hier soir, 30 décembre 2014. Son avion a décollé aux environs de 17h (16h à Rome) de l’aéroport international Atatürk d'Istanbul. Après avoir survolé la Grèce et l’Albanie, l'avion a atterri à 18h40 à l’aéroport Ciampino de Rome.

Mais avant de rentrer au Vatican, le Pape a fait halte à la Basilique romaine de Sainte-Marie-Majeure, qui abrite une icône de la Vierge à l'Enfant vénérée depuis le XIIIe siècle sous le vocable de "Salut du Peuple romain" (Salus Populi Romani). Le Pape s'y est recueilli une vingtaine de minutes en action de grâce.

Dans l'avion, il a donné une Conférence de presse de plus de quarante-cinq minutes, dressant notamment un bilan de son voyage, aux tonalités œcuménique et interreligieuse.

 

Les images marquantes du voyage en Turquie, selon le Père Federico Lombardi - Porte Parole de la Salle de Presse du Saint Siège
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :