Ramallah : la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) fête ses 50 ans

Publié le par Patrice Sabater

RAMALLAH – Avec pour slogan “Viens…vois… et vis parmi nous”, le Secrétariat général de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne en Palestine a célébré la Fête du Christ Roi en même temps que le 50ème anniversaire de sa fondation, dans l’église de la Sainte Famille à Ramallah, en présence d’environ 300 membres venus de diverses paroisses catholiques des provinces de Ramallah, Bethléem, Naplouse et Jénin.

Le Vicaire Patriarcal latin en Galilée Mgr Boulos Marcuzzo a présidé la Sainte Messe, assisté du Père Bashar Fawadleh, aumônier de la Jeunesse, du Père Ibrahim Shomali, curé de la paroisse, et d’un grand nombre de prêtres et de diacres. Lors de son homélie, Mgr Marcuzzo a évoqué la signification de la Fête du Christ Roi pour les membres de la Jeunesse, les incitant à continuer à prier et à garder vive leur foi. Il a rappelé le rôle fondamental de la JOCpour la construction d’une jeunesse fiable et intègre en Palestine .

Des membres de la Jeunesse, représentant diverses paroisses, ont assuré les lectures, la procession des offrandes, et la récitation des litanies. Des prêtres aussi ont assuré les confessions.

Avant la messe fut recueilli le témoignage d’une famille endeuillée par la douloureuse mort d’un des leurs, encore très jeune, Ghaith Shomali. Les parents ont partagé leur angoisse dans cette douloureuse épreuve, qu’ils ont réussi à surmonter grâce à une foi profondément enracinée, convaincus que le Christ a choisi leur enfant pour qu’il soit un ange au ciel.

Le programme du matin comportait diverses activités, notamment la réalisation d’un tableau du Christ Roi, avec l’aide de Rouan Zahran et des volontaires. La festivité s’est ensuite poursuivie dans le Palais de la Culture à Ramallah. Le programme débuta par l’entrée des porteurs de drapeaux, de la Croix, et d’un portrait de Ghaith Shomali. Un moment de pause fut marqué pour l’hymne national palestinien. Le Secrétariat général a ensuite lancé un hymne spécial, propre à la JOC, exécuté par Sabrine Kamal, Wasim Abdullah, le Père Bashar Fawadleh – l’auteur du texte-, avec l’accompagnement musical de Georges Salsa. Ensuite il y eut des représentations artistiques du groupe Douban, de l’Ecole des Frères à Jérusalem, comprenant des danses du folklore palestinien. La créativité palestinienne était grande, à la grande admiration des spectateurs. Un film a aussi été projeté sur les activités de la Jeunesse Ouvrière depuis sa fondation en Palestine il y a 50 ans.

Dans son allocution, l’aumônier, le Père Bashar Fawadleh, a affirmé que le Secrétariat général de la JOC poursuivra ses efforts à titre de soutien pour les membres, et ce dans le cadre d’un plan visant à maintenir actif le rôle de l’adolescent chrétien, au service notamment de l’Eglise et de la société. Il a exprimé sa gratitude envers l’ancien aumônier de la JOC, le Père Aziz Halaweh, qui a collaboré avec la JOC pendant douze ans, tout en soulignant que ce dernier demeurera proche des jeunes.

Dans un mot pre-enregistré le Patriarche latin Fouad Twal a remercié la Jeunesse et les organisateurs leur exprimant ses bons vœux à l’occasion de la Fête du Christ Roi. “Nous avons besoin, disait-il, de fidèles avec du courage, de la confiance et le sens du devoir pour les envoyer dans le monde, apporter un message de paix et de charité, basées sur l’équité. Nous ne devons point perdre espoir. Comme êtres humains nous entretenons tout de même un sentiment de peur… mais nous nous reposons sur la parole du Seigneur : « Ne craignez rien, je suis avec vous, je ne vous laisserai pas orphelins » ; des lors nous n’avons plus aucune raison d’avoir peur, ou de perdre espoir”.

Au terme de la fête, l’aumônier, le Père Bashar Fawadleh, et le SG de la JOC en Palestine, Mghannam Ghannam, ont remis des blasons à Mgr Marcuzo, et aux artistes Sabrine Kamal et Wasim Abdullah. Mghannam Ghannam a remercié les invités d’être venus, et les organisateurs ont distribué parmi les présents des petits cadeaux en souvenirs, en plus du message adressé à chacun par le Patriarche Fouad Twal.

Imad Freij

Source: LPJ.org - le 1er décembre 2014

Ramallah : la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) fête ses 50 ans
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :