Université de TERRE SAINTE : A Bethléem, "les sciences religieuses" se développent...

Publié le par Patrice Sabater

BETHLEEM La Faculté de Lettres de l’Université de Bethléem, la plus grande des facultés, a aussi un « Département de sciences religieuses » qui donne une licence (premier degré académique) en 4 ans et 125 crédits. Un département qui prend son envol. Une très bonne nouvelle, car peu auraient parié sur son avenir lors de son lancement en 1998.

Cette année les étudiants qui suivent le programme d’études et la spécialisation « enseignement religieux » sont dix-sept, provenant de plusieurs Eglises chrétiennes de Terre Sainte. Le programme est œcuménique et, pour certains cours, ouvert aussi aux musulmans. Les étudiants viennent, à cause de la situation du pays, surtout de la Palestine et presque exclusivement de la zone de Bethléem et Jérusalem. Le DSR est le successeur du Programme Mar Kyrillos fondé à Jérusalem (à l’école des Frères) dans les années 80 par le Père Rafiq Khoury et transféré ensuite à l’Université de Bethléem.

L’Université de Bethléem, grâce à ce département, rend un grand service aux Eglises locales. Elle leur fournit un certain nombre de catéchistes et d’opérateurs pastoraux qualifiés pour les écoles, les paroisses et les autres structures. Pour certaines communautés orientales également, le degré universitaire de ce département est une condition fondamentale pour les candidats au diaconat et même au sacerdoce.

Le Directeur de ce département est, depuis l’année passée, le Pr Dr. Iyad Twal, prêtre du Patriarcat latin, qui est assisté par le Pr. Michel Rock. Les professeurs ou enseignants ordinaires sont : Fr. Jamal Khader, Fr. Peter Du Brul sj,  H. E. Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Fr. Rafiq Khoury, M. Yousef Hreimi, Sr. Virginie Habib, Fr. Ibrahim Nairouz ofm, Dr. Sofi Ghanem, Fr. David Neuhaus sj, et Sally Kaissieh. Nombreux sont des anciens élèves de ce même département des années 90 et tous sont qualifiés d’un Doctorat ou d’une Maîtrise.

Avec d’autres professeurs invités ou assistants, ils donnent les cours principaux de théologie, philosophie, d’histoire, de connaissances des autres religions, de littérature arabe chrétienne, et d’autres encore. L’Université de Bethléem est d’ailleurs l’une des seules dans le monde à promouvoir et enseigner la littérature arabe chrétienne. Outre les conférences académiques, le département organise d’autres activités, comme des rencontres-échanges, des retraites spirituelles, des visites et pèlerinages, ou la participation aux rencontres locales ou internationales de jeunes. Il tente enfin de poursuivre le dialogue interreligieux.

Source: LPJ.org/le 15 décembre 2014

 

Université de TERRE SAINTE : A Bethléem, "les sciences religieuses" se développent...