Le Patriarche Karekine II ouvre le centenaire du "génocide arménien"

Publié le par Patrice Sabater

Le Patriarche Karekine II ouvre le centenaire du "génocide arménien"

Le Patriarche arménien vient de publier une Encyclique, qui ne laissera personne insensible tant le sujet abordé reste politiquement, humainement et spirituellement délicat. Il devrait susciter bien des débats, et sans doute quelques remous. Espérons, malgré tout, que les positions de chacun soient compatibles avec le désir de vivre selon la paix des coeurs. Portons ces événements dans la prière ainsi que ces deux peuples. Nous n'oublions pas non plus toutes les tensions ailleurs en Palestine/Israël, en Afrique, en Ukraine/Russie...

PS

Dans une Lettre encyclique, le Patriarche arménien Karékine II a annoncé que toutes les victimes du génocide arménien de 1915 seront canonisées le 23 avril 2015 et que le 24 avril deviendra le jour de la commémoration des saints martyrs 'morts pour la foi et pour le pays'. Le Patriarche arménien Karékine II a ainsi officiellement ouvert les célébrations du centenaire du génocide arménien, qui s'étaleront tout au long de 2015.

De sources non confirmées, le Pape François devrait lui aussi faire mémoire officiellement des victimes du génocide arménien. Lors d'une messe le 12 avril sur la Place Saint-Pierre de Rome.
Le massacre de 1,5 million d'Arméniens s'est produit à la fin de l'Empire ottoman, sous le sultan Abdul Hamid II, puis sous les "Jeunes Turcs". Les Arméniens furent ciblés parce qu'ils étaient chrétiens, instruits et de classe moyenne. En 1915 après la fermeture des écoles, des églises et la suppression des organisations arméniennes, une véritable chasse fut lancée avec ses meurtres, ses violences, ses viols, et ses humiliations. Suivirent des déportations massives dans le désert, avec un nombre incalculable de morts. Seuls survécurent ceux qui parvinrent à fuir le pays en se réfugiant en Russie, en Syrie et au Liban.
La Conférence de Paris de 1920 a reconnu le génocide arménien. De nombreux Etats l'ont également fait.
Mais la Turquie refuse toujours cette reconnaissance, même si le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a présenté l'an dernier aux descendants des Arméniens ses condoléances pour les massacres.
Dans sa Lettre, le Patriarche Karekine II indique qu'il présidera le 23 avril 2015 une liturgie au cours de laquelle il proclamera saints toutes les victimes du génocide, tués «pour la foi et pour le pays" et que le 24 avril deviendra la fête "saints martyrs du génocide.

Source: http://www.cath.ch/detail/le-patriarche-karekine-ii-ouvre-le-centenaire-du-g%C3%A9nocide-arm%C3%A9nien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :