Daech intensifie sa persécution des chrétiens (Famille Chrétienne)

Publié le par Patrice Sabater

Daech intensifie sa persécution des chrétiens (Famille Chrétienne)

Plusieurs villages chrétiens situés dans la région d’Hassaké, au nord-est de la Syrie, ont été attaqués le 24 février vers 5 h du matin par des djihadistes du groupe « État islamique ». Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), ceux-ci auraient également enlevé plus de 90 habitants.

Selon Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, ce rapt s’inscrit dans une série d’attaques menées quelques jours auparavant par les Kurdes. « Les djihadistes ont attaqué les deux villages pour se venger des Kurdes, qui ont lancé il y a quatre jours une offensive, appuyée par la coalition internationale menée par les États-Unis, pour reprendre les villages dans les environs de Tal Hamis, également dans la province de Hassaké », a-t-il expliqué.

Les villages attaqués par les islamistes, situés le long du fleuve Kahbur, sont peuplés de chrétiens de la branche assyro-chaldéenne. Ce sont donc des Nestoriens (ils distinguent les deux natures – humaine et divine – du Christ), qui s’étaient réfugiés dans le nord-est de la Syrie dans les années 1930 à la suite de massacres perpétrés par l’État irakien notamment en 1933. S’ils ont reçu la citoyenneté syrienne, ils ne constituent pas de force politique. Dès lors, ils ne prennent aucunement parti dans le conflit opposant Bachar-el-Assad, président de la République arabe syrienne, aux Kurdes, qui luttent pour l’autonomie de certaines régions du pays.

Des chrétiens massacrés ou enlevés par l’État islamique dans le nord de la Syrie.

La France et l’Europe doivent agir !

Pour Mgr Pascal Gollnisch de l’Œuvre d’Orient, « de telles attaques sont d’abord des victoires symboliques. Les nouvelles conquêtes augmentent le prestige dont jouit Daesh auprès de la communauté sunnite. Par ailleurs, Daech menace directement le royaume de la Croix – ce sont leurs mots – c’est-à-dire l’Europe. La décapitation des 21 Coptes égyptiens, leur sang se mêlant à la Méditerranée, en est la meilleure preuve ». L’attaque de lundi matin « impose de ne pas se concentrer uniquement sur l’Irak, mais également de trouver des solutions concernant le cas de la Syrie. Il est nécessaire de s’adapter aux réalités nouvelles et de prendre des solutions adaptées », insiste-t-il encore. 

Une position partagée par Bruno Retailleau, président du conseil général de Vendée et sénateur UMP : « Des chrétiens massacrés ou enlevés par l’État islamique dans le nord de la Syrie. La France et l’Europe doivent agir ! », a-t-il vivement réagi sur son compte Twitter. Le ministère des Affaires étrangères a d’ores et déjà condamné cet enlèvement, appelé à la libération immédiate des personnes enlevées et rappelé son attachement à la présence des chrétiens d’Orient dans cette région. 

Source : Jean Muller - Famille Chrétienne (25 février 2015)