EGYPTE : Les 21 coptes orthodoxes, martyrs de l'Eglise copte

Publié le par Patrice Sabater

EGYPTE : Les 21 coptes orthodoxes, martyrs de l'Eglise copte

Rome, 23 février 2015 

Les 21 Égyptiens tués par des djihadistes en Libye parce qu’ils confessaient la foi chrétienne seront invoqués comme martyrs de l’Église copte : c’est ce qu'a annoncé le chef de l’Église copte orthodoxe, le Patriarche Tawadros II.

Leurs noms seront inscrits dans le « synaxarium », l’équivalent oriental du martyrologe romain, procédure qui équivaut à la canonisation dans l’Église latine, précise Radio Vatican.

Le martyre de ces vingt-et-un chrétiens sera commémoré le 8 de Méchir du calendrier copte (le 15 février du calendrier grégorien) qui est aussi la fête de la Présentation de Jésus au temple.

La première icône copte représentant leur martyre – révélé par une vidéo de leur décapitation mise en ligne le 15 février – a également été écrite : sur fond de vagues bleues et sang – le crime a eu lieu sur une plage libyenne – les 21 hommes auréolés, revêtus d'or et de pourpre, regardent au Ciel vers le Christ, qui leur ouvre ses bras, tandis que deux anges leur remettent des couronnes.

Les noms de ces vingt-et-un travailleurs égyptiens émigrés en Libye ont été publiés dans l’hebdomadaire Watani, l’organe de presse des coptes du Caire :Milad Makine Zaky, Abanoub Ayad Attiya, Magued Soliman Chehata, Youssef Choukry Younan, Kirollos Bouchra Fawzy, Bishoy Estefanos Kamel, Samuel Estefanos Kamel, Malak Ibrahim Tanios, Tawadros Youssef Tawadros, Guirguis Milad Tanios, Mina Fayez Aziz, Hani Abdel-Messih Salib, Bishoy Adel Khalaf, Samuel Alahm Wilson, Ezzat Bouchra Nassif, Louka Nagaty, Gaber Mounir Adly, Essam Baddar Samir, Malak Farag Abram, Sameh Salah Farouk, Makram Youssef Tawadros.

Le pape, qui a offert une messe pour eux, a exprimé à plusieurs reprises sa profonde tristesse et sa participation à la douleur de l’Église copte orthodoxe. En citant leurs paroles au moment de la mort : « Jésus, aide-moi ! », il a souligné que « le sang de nos frères chrétiens est un témoignage qui crie. Qu'ils soient catholiques, orthodoxes, coptes, luthériens, peu importe : ils sont chrétiens ! Et le sang est le même. Le sang confesse le Christ... Les martyrs appartiennent à tous les chrétiens... c'est l’œcuménisme du sang ».

Source : Zenit.org – 23 février 2015