En Égypte, des moines coptes orthodoxes protègent un site archéologique

Publié le par Patrice Sabater

En Égypte, des moines coptes orthodoxes protègent un site archéologique

Moines de Deir Anba Bishoi (Wadi Natrun)

Ces derniers jours, en Égypte, des moines coptes orthodoxes ont mené une résistance non violente en s’allongeant sur le parcours d’engins de chantier qui s’approchaient des terrains du monastère de Saint Macaire, a rapporté l’agence Fides mercredi 25 février. Le monastère est situé à Wadi el-Natrun, l’antique Sceté, à 92 kilomètres du Caire, sur le côté ouest de la route du désert en direction d’Alexandrie.

Cette action est une réponse à la menace constituée par un projet de route à l’encontre d’une zone archéologique chrétienne, comprenant les alentours de ce monastère copte orthodoxe édifié au IVe siècle. Les ouvriers conduisant les engins de terrassement se seraient approchés du site au cri d’« Allah akbar ».

La future route, qui doit relier la ville de Fayoum à une oasis, met également en danger l’approvisionnement en eau du monastère et de zones cultivées lui appartenant.

Une lutte ancienne

L’incident s’inscrit dans un long contentieux né autour du projet routier. Avant d’investir physiquement la zone du chantier, les moines avaient présenté aux autorités des projets alternatifs qui permettraient de sauvegarder les biens, historiques et naturels, menacés par le tracé routier.

En plus de l’avis négatif formulé par le ministère des Antiquités à propos du projet, qui recommande la sauvegarde intégrale de la zone archéologique, l’Église copte orthodoxe avait réagi en instituant un comité ad hoc ayant vocation à proposer des solutions alternatives.

Source : La Croix.com (26/2/15) - C.Ch. (avec Fides)