Erbil (IRAK) : la reprise des cours à l'université catholique, preuve de la vitalité de l'Église chaldéenne

Publié le par Patrice Sabater

Erbil (IRAK) : la reprise des cours à l'université catholique, preuve de la vitalité de l'Église chaldéenne

L'année 2015  marquera le début des cours à l'université catholique d'Erbil, université soutenue par l'Église chaldéenne comme une aide concrète aux jeunes chrétiens du Moyen-Orient. Ces derniers jours, Mgr Bashar Matti Warda, archevêque chaldéen d'Erbil, et principal soutien de l'œuvre, a annoncé par lettre le début imminent des activités de quatre facultés de l'université, dont celle des études économiques (gestion d'entreprises). Dans la lettre, diffusée par les moyens de communication officiels du Patriarcat et parvenue également à l'Agence Fides, l'Archevêque lance un appel à tous les sponsors et partenaires potentiels de l'initiative, afin qu'ils mettent à la disposition de l'université leurs dons éventuels ainsi que leurs compétences en matière d'enseignement universitaire.
La première pierre de la nouvelle université a été posée le 20 octobre 2012 à Ankawa, banlieue d'Erbil, où vivent la plupart des chrétiens réfugiés. L'Église chaldéenne avait mis à disposition les
30 000 mètres carrés sur lesquels construire l'université. L'objectif dès le début était de créer un centre privé d'enseignement supérieur ouvert à tous, conforme aux besoins du marché et étroitement associé à la recherche scientifique. Trois années plus tard, marquées par les convulsions qui ont balayé les régions du Nord de l'Irak et conduit à Ankawa des milliers de réfugiés chrétiens contraints de fuir les djihadistes du prétendu État islamique, l'université se veut un signe concret de soutien à la jeunesse chrétienne d'Irak, inévitablement tentée de se réfugier à l'étranger et de laisser derrière eux les horreurs de la guerre ainsi que les incertitudes et les menaces qui pèsent sur leur avenir.
Source : FIDES et OPM (2 mars 2015)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :