Proche-Orient: En Jordanie et au Liban, la lutte pour la coexistence entre Chrétiens et Musulmans

Publié le par Patrice Sabater

Proche-Orient: En Jordanie et au Liban, la lutte pour la coexistence entre Chrétiens et Musulmans

AMMAN – Au cours d’un discours prononcé le 3 mars 2015, le roi Abdallah de Jordanie a réaffirmé l’importance de l’unité et de la fraternité pour permettre aux Chrétiens et aux Musulmans de vivre côte à côte. Un message important à entendre dans une région où ce principe de fraternité n’est plus entendu partout.

A la tête d’un Etat touché au cœur par la mort de son pilote en janvier, le roi Abdallah s’est prononcé à nouveau sur la nécessité de permettre aux Chrétiens et aux Musulmans de vivre ensemble. « Aujourd’hui, a-t-il affirmé, tous les membres de notre société sont unis derrière notre patrie. En vivant côte à côte dans la fraternité et la solidarité comme une famille, Chrétiens et Musulmans, citoyens venus d’origines diverses, se tiennent tous prêts à répondre à l’appel du devoir ». Cette position est sans doute – et on l’espère – partagée par les autres dirigeants du Moyen Orient, dans les pays où la coexistence islamo-chrétienne est multiséculaire. Mais ce point de vue n’est pas assez exprimé et se trouve confronté à la montée de Daesh qui veut nier et détruire cette coexistence.

Le roi rappelle également que tous les moyens sont mis en œuvre dans l’éducation pour que les jeunes générations puissent travailler et acquérir les valeurs de l’ambition, de l’excellence, de l’initiative ou encore du civisme. Le souverain ajoute: « Cette entreprise doit les immuniser contre le radicalisme et la violence, qui sont contraires à nos valeurs, à notre éthique et à tout ce que nous défendons. Le caractère sacré de la vie et le respect de soi et des autres sont l’essence de nos croyances ».

Fier des initiatives de son pays, le roi Abdallah a enfin rappelé le rôle essentiel de la Jordanie dans l’accueil des réfugiés provenant des pays voisins. Accueillis dans différents camps ou différentes institutions, les nouveaux arrivants bénéficient de l’aide de l’Etat et des organisations religieuses.

Cette coexistence entre Chrétiens et Musulmans a été essentielle dans l’édification des sociétés du Moyen Orient. Si la taille des communautés est aujourd’hui très déséquilibrée, les apports de l’une à l’autre sont nécessaires pour préserver la paix. C’est dans cet esprit qu’au Liban, autre pays où les Chrétiens vivent le plus possible en harmonie avec les Musulmans, la chanteuse Tania Kassis a écrit une chanson en mêlant un Ave Maria et un appel à la prière, pour célébrer la première journée islamo-chrétienne, le 25 mars prochain, autour de la figure de la Vierge Marie qui tient également dans l’Islam une place importante.

Cette initiative originale, comme le discours du roi de Jordanie, doit être un exemple pour les autres pays de la région, un témoignage que la fraternité entre communautés n’est pas vaine, et un appel à la communauté international de veiller à la protection de cette entente.

Source : LPJ.org – 5 mars 2015/Pierre Loup de Raucourt

et Oeuvre d'Orient/Pax Christi-France