SOLIDARITÉ-ORIENT OFFRE À QUATRE JEUNES L’OCCASION DE PARTICIPER DURANT L’ÉTÉ 2015 À LA RÉHABILITATION DU VILLAGE CHRÉTIEN DE BKARKACHA, DANS LA VALLÉE SAINTE DU LIBAN

Publié le par Patrice Sabater

SOLIDARITÉ-ORIENT OFFRE À QUATRE JEUNES L’OCCASION  DE PARTICIPER DURANT L’ÉTÉ 2015 À LA RÉHABILITATION DU  VILLAGE CHRÉTIEN DE BKARKACHA, DANS LA VALLÉE SAINTE DU LIBAN
SOLIDARITÉ-ORIENT OFFRE À QUATRE JEUNES L’OCCASION  DE PARTICIPER DURANT L’ÉTÉ 2015 À LA RÉHABILITATION DU  VILLAGE CHRÉTIEN DE BKARKACHA, DANS LA VALLÉE SAINTE DU LIBAN

SOLIDARITÉ-ORIENT OFFRE À QUATRE JEUNES L’OCCASION

DE PARTICIPER DURANT L’ÉTÉ 2015 À LA RÉHABILITATION DU

VILLAGE CHRÉTIEN DE BKARKACHA,

DANS LA VALLÉE SAINTE

DU LIBAN

 

Solidarité-Orient s’associe cet été à un camp-chantier dans la Vallée Sainte (Qadisha) du Liban. C’est un projet qui est porté par l’Association « Béthanie-Lumières d’Orient », dont le Président est notre ami le Père Patrice Sabater,du Prado 9, en concertation avec la Maison missionnaire de Medjlaya (Liban Nord) des Pères Lazaristes. Il s’agit d’une action qui a pour vocation de faire participer des chrétiens orientaux et occidentaux à une même démarche de connaissance mutuelle et de solidarité.

Concrètement, ce projet prendra forme du 24 juillet au 9 août, dans le cadre extraordinaire de la Vallée de la Qadisha, dans le nord du Liban, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, et plus précisément dans le village de Bkarkacha, au sud-ouest de Bcharré, la ville des Cèdres, et immédiatement à l’ouest de Bekaakafra, lieu de naissance du célèbre saint Charbel. C’est un village maronite habité surtout par des familles sans ressources. L’équipe missionnaire vincentienne, le curé de Bkarkacha et son conseil paroissial se sont concertés avec le Père Charbel Khoury, supérieur de Medjlaya, pour définir les lieux, les personnes à aider et les besoins à apporter. C’est en tout une dizaine de maisons qui seront rénovées ou réhabilitées. Solidarité-Orient interviendra notamment dans l’achat des matériaux et du matériel.

Ce projet nous tient à cœur parce qu’il a une dimension internationale.

D’autre part, il permet d’appréhender l’Orient chrétien d’une manière positive en prenant appui sur la foi et l’espérance. On entend trop souvent parler de meurtres, de barbarie, d’exil ! Il y a aussi, dans cet Orient, des lieux d’espérance et de fondations pour l’avenir. Les jeunes sont le meilleur vecteur et le terreau le plus efficace.

Comment et dans quelles conditions participer à ce camp ?

Ce projet n’est pas un camp de vacances ni une découverte touristique du Liban. Il s’agit d’un camp-chantier où le travail bénévole en faveur de familles maronites pauvres est associé à une démarche spirituelle, incluant d’aller à la rencontre des valeurs de l’Orient chrétien.

Pour pouvoir participer à ce camp, il faut :

Être un(e) jeune chrétien(ne) âgé(e) de 18 à 30 ans, en bonne condition physique10, étudiant(e) à l’université ou dans l’enseignement supérieur, ou déjà engagé(e) dans la vie professionnelle, pouvant s’exprimer suffisamment en français (la langue de communication privilégiée des chrétiens libanais) afin de s’intégrer à une équipe francophone.

Être intéressé(e) par l’Orient chrétien, être désireux(-se) d’aider nos frères aînés dans la foi au Levant et de mieux les connaître.

Solidarité-Orient paiera le billet d’avion de 4 jeunes candidat(e)s sur la base des lettres de motivation que nous recevrons. Les frais de visa seront aussi couverts. Les candidats devront s’assurer qu’ils bénéficient d’une assurance rapatriement et d’une assurance assistance couvrant notamment tout ce qui concernerait d’éventuels soins médicaux. Les jeunes sont pris en charge par l’organisation depuis l’aéroport Charles-de-Gaulle (Paris) jusqu’au lieu du camp. Le transfert de leur domicile à l’aéroport sera pris en charge par Solidarité-Orient. Le vol est affrété par ICTUS Voyages (France). Le départ de Paris est groupé. Les organisateurs du camp assurent la pension complète, les activités solidaires et caritatives, spirituelles et culturelles. Ne sont pas prises en charge les dépenses personnelles.

Le travail sur le chantier de réhabilitation, avec de jeunes Libanais, sera évidemment encadré par des professionnels spécialisés dans ce genre d’opération.

Le camp-chantier organisera en outre des activités de découverte de la vie et de la spiritualité maronites, et de la splendide Vallée Sainte de la Qadisha ; une rencontre devrait être organisée, si possible, avec le Patriarche maronite Raï ou le Patriarche grec melkite catholique Gregorios III, ainsi qu’avec d’autres hauts responsables d’Église (à confirmer). Ajoutons que dans cette région du Liban, il n’y a pas de problèmes de sécurité.

Le logement et l’hébergement seront assurés soit chez l’habitant, dans les villages, soit chez les Filles de la Charité de Hasroun, soit à la Maison lazariste de Hasroun.

Toute personne intéressée par la participation à ce camp-chantier est priée d’envoyer une lettre de motivation à Solidarité-Orient avant le 15 avril 2015 (rue Marie de Bourgogne, 8 – 1050 Bruxelles, ou par email à orient.oosten@skynet.be). Le (la) candidat(e) y expliquera en quoi, il (elle) s’estime à même de participer à ce beau projet. Les candidat(e)s retenu(e)s seront informé(e)s au plus tard le 15 mai 2015.

Si vous connaissez un(e) jeune qui pourrait être intéressé(e), n’hésitez pas à lui faire part de ce projet.

MERCI AUSSI

D’AIDER FINANCIÈREMENT CE PROJET EN VERSANT VOTRE DON SUR NOTRE COMPTE BE 48 0015 1620 0027 AVEC LA MENTION « CAMP-CHANTIER LIBAN ».

————————

9 Voyez son blog http://www.chretiensdorient.com/

10 La participation au camp suppose un travail manuel dans des conditions estivales, certes point trop étouffantes car le village est en altitude.