Soeur Hanan Youssef, libanaise, de la Congrégation Notre-Dame-de-Charité-du-Bon-Pasteur parle de sa vocation et son engagement aujourd'hui parmi les réfugiés... (KTO)

Publié le par Patrice Sabater

Soeur Hanan Youssef, libanaise, de la Congrégation Notre-Dame-de-Charité-du-Bon-Pasteur  parle de sa vocation et son engagement aujourd'hui parmi les réfugiés... (KTO)

Chassée à l'âge de 8 ans de son village comme beaucoup de chrétiens à cause des tensions près de la frontière Israël-Liban, Soeur Hanan Youssef se réfugie à Beyrouth avec ses parents. Marquée profondément par la guerre intestine au Liban, elle reçoit sa vocation religieuse au milieu des affres de la guerre. Aujourd'hui, Directrice du dispensaire Saint-Antoine situé en contrebas du bidonville chiite de Roueissat, sur une colline dans la banlieue de Beyrouth, Soeur Hanan Youssef accueille avec ses Soeurs des milliers de réfugiés, notamment des conflits syriens et irakiens. 40 000 personnes habitent aux alentours du dispensaire dont 80% de musulmans. Outre les soins médicaux, les Soeurs donnent également des cours de catéchèse et font de l'alphabétisation. De passage en France, cette religieuse de la Congrégation Notre-Dame-de-Charité-du-Bon-Pasteur parle de son engagement.

Emission sur KTO : « UN COEUR QUI éCOUTE »
Soeur Hanan Youssef - Au chevet des réfugiés du Moyen-Orient

Diffusé le 13/04/2015 / Durée 26 mn