RECENSION - "La révolte dans le désert" de Lawrence d’Arabie - aux Editions Perrin

Publié le par Patrice Sabater

RECENSION - "La révolte dans le désert" de Lawrence d’Arabie  - aux Editions Perrin

La révolte dans le désert

de Lawrence d’Arabie

Editions Perrin

RECENSION

 

Le livre de Lawrence d’Arabie, « Révolte dans le désert » (1922), est le récit d’un jeune officier britannique de l’Angleterre victorienne pétri d’idéal et aventurier à ses heures. En fait, c’est une partie du livre « Les Sept piliers de la Sagesse » qui sera publié, à sa demande expresse, à sa mort. De façon plus expurgée, édulcorée (il ne livre pas tout ce qui pourrait être fâcheux pour l’Autorité, qui serait perçu comme déplacé et de mauvais goût, approximatif...). Il deviendra malgré lui le héros de la première partie du 20ème siècle par ses exploits, ses faits de guerre et la légende qui en découle. La langue est belle, vive, chaude comme le vent du désert, porteuse des mille et un parfums de cet Orient qui se dit et se raconte entre encens et mélancolie... L’Orient de Lawrence... L’Orient de « l’Arabie heureuse »... Les événements vécus par Lawrence d’Arabie, entre 1916 et 1918, y sont ici racontés.

Il y a tout juste 80 ans, suite à un stupide accident de moto, disparaissait Thomas Edward Lawrence, que l’Histoire retiendra sous le nom de « Lawrence d’Arabie ».  Le 19 mai 1935, il rejoint ainsi les grands héros qui ont écrit les grandes pages de l’Empire britannique Sir Francis Drake, Sir Walter Raleigh, Lord Clive, Gordon...  Le colonel Lawrence n’avait pas laissé indifférent ni de son vivant ni même suite à son décès. Le cinéma a d’ailleurs immortalisé ses aventures en portant sur les écrans du monde entier le célèbre film de David Lean (1962) dans lequel sont réunis Peter O'Toole (Lawrence d’Arabie), Omar Sharif et Anthony Quinn. Le succès est mondial au point qu’on lui décerne 7 oscars ! Le film relate l'épopée d’un jeune officier britannique qui conseille aux Arabes de s’émanciper de l'Empire ottoman.

L’homme est intelligent, fin, imprévisible, romanesque et charismatique. Fort de son intuition et de son analyse précise, il perçoit le danger pour l'Europe et pour l'Empire britannique d'une alliance de la Turquie avec l'Allemagne. Pour cela, il conviendrait de chasser les Turcs d'Arabie, de rétablir la suprématie arabe sur l'Islam, et enfin de donner à l'Angleterre victorienne de régner sur  de nouvelles frontières allant de la mer Rouge au golfe Persique... L’Etat-major de sa Très gracieuse Majesté évalue les enjeux et soutient l’idée d’une aide substantielle aux Arabes pour fédérer les diverses tribus afin de chasser le Turc. Nous sommes en 1916. C’est alors que l’on prend la décision d’envoyer un jeune officier britannique, très au fait de la culture et de la situation politique au Moyen-Orient, pour que le projet devienne réalité. Toute action politique ou militaire prend corps autour de l’expression désormais validée par tous : « La Question d’Orient ». Il faut reconnaître qu’entre les idéaux de Sir Lawrence, le double jeu des Britanniques et des Français, et la duplicité du Cheikh Fayçal, la Question d’Orient est devenue un « jeu de dupes »... Lawrence avait promis de donner un empire et une nation aux Arabes. Le Traité de Versailles en décidera autrement... Qui a trompé l’autre ? Qui a consenti à se laisser berner ? Au romantisme de Lawrence d’Arabie, à sa volonté de donner aux Arabes une nation, une liberté et une terre, a répondu la négociation secrète et la signature du Traité Sykes-Picot, qui a entraîné le Moyen-Orient jusqu’à ce jour dans une tourmente géopolitique, culturelle et confessionnelle dont on ne saurait voir la fin. Ce qui s’est joué là a généré directement et indirectement tout ce que nous connaissons aujourd’hui ; à la différence près que le Foreign Office et la France n’ont plus ni les moyens ni la volonté politique réelle pour intervenir efficacement et durablement dans cet espace géographique...  

Les Britanniques promettent aux Arabes d'appuyer leur rêve de grande nation mais négocient en secret avec les Français le partage de la région. Ceci est donc la toile de fond du livre que nous présentent les Editions Perrin dans sa collection Tempus. La narration est vive, dynamique et jouit d’un certain « optimisme » si on le compare aux « Sept piliers de la Sagesse ». Serait-ce là le fruit d’une relecture des événements ? D’une pacification intérieure ? De l’affirmation d’une autre réalité non encore dévoilée ? Ne l’oublions pas, ce livre est un ouvrage retravaillé. Sa rédaction fut le fruit de décisions, de coupes et de découpes par l’auteur lui-même et ses compagnons...

Nous retiendrons la très belle introduction de Christian Destremeau (Historien et grand spécialiste du Moyen-Orient, ancien élève de l'Institut d'études politiques de Paris. il a publié plusieurs titres sur le Moyen-Orient et Lawrence d’Arabie chez Perrin). Il nous dit, à la page 11 : « (...) c’est un récit haletant, qui entraîne immédiatement le lecteur au cœur des combats, des embuscades, des longues traversées à dos de chameau dans le désert brûlant. Pour le lecteur moderne, c’est une œuvre de coin du feu, profondément satisfaisante ; elle éclaire aussi le Moyen-Orient bouleversé que nous connaissons ». Il sait, tout compte fait, mettre en scène au milieu de cet Orient qui se cherche l’Homme, le Bédouin et l’Arabe. Cet Homme du désert reconnaît en « Lawrence » un guerrier valeureux, intrépide, ... un homme de parole,  ce qui est beaucoup pour un oriental ! Un homme providentiel ?!? Ils affirmaient qu’Allah lui avait donné des dons extraordinaires tels ceux donnés au Prophète Mahomet. Est-il encore, aujourd’hui, un nom aussi universellement porté pour exprimer ce devoir de pont entre l’Orient et l’Occident ? Si tel est le cas et notre désir vrai, alors Lawrence d’Arabie aura gagné son pari !

Cette livraison est sans doute l’occasion de partir avec ce livre dans sa valise..., ou simplement dans un coin frais d’un jardin où l’on peut demeurer dans le Wadi Rum avec Lawrence...

Père Patrice Sabater Pardo, cm

Le 11 juillet 2015

 

La révolte dans le désert

Lawrence d’Arabie
Présentation : Christian DESTREMAU
ISBN : 9782262050917
560 pages

Collection Tempus
parution : le 21/05/2015

Prix : 11 €