RECENSION Sainte Mariam de Bethléem... « Le petit rien » de Jésus Crucifié - Nouvelle sainte palestinienne

Publié le par Patrice Sabater

RECENSION  Sainte Mariam de Bethléem...              « Le petit rien » de Jésus Crucifié - Nouvelle sainte palestinienne

RECENSION

Sainte Mariam de Bethléem...

            « Le petit rien » de Jésus Crucifié

Nouvelle sainte palestinienne

 

La canonisation de deux arabes palestiniennes le 17 mai dernier, Place Saint Pierre à Rome, nous invite à entrer dans l’Economie du Salut, au cœur Révélation par le biais de simples choses tissées dans la foi, l’espérance et la charité. L’événement a pu paraître insignifiant en comparaison des grandes questions du monde d’aujourd’hui et de l’horreur qui se vit au Proche-Orient ! Ce dernier a été accueilli dans la joie par l’ensemble des arabes chrétiens et, plus particulièrement, ceux de Terre Sainte. Elles sont, selon la seule palestinienne du Carmel de Bethléem « deux étoiles dans la nuit de notre vie ». L’une d’entre elles est Myriam Baouardy, Sainte Mariam de Bethléem – Carmélite à Bethléem (1846-1878). Elle est de rite grec-catholique (melkite) et a vécu dans un environnement latin. Par sa vie, ses origines, son appartenance ecclésiale et son universalité, elle embrasse le monde...

Les Editions du Carmel offrent, en quelques pages, l’essentiel du testament spirituel et mystique de Marie de Jésus Crucifié qui, dans sa simplicité et sa profondeur, nous fait entrer au cœur de l’expérience carmélitaine. Les mots sont d’hier et de toujours. Elle nous parle avec le cœur et dans la joie du don et de l’abandon acceptant d’être « le petit rien » de Jésus à la suite de Thérèse de Jésus et de la jeune Thérèse de l’Enfant Jésus, née à Lisieux. Et c’est encore la « voie d’enfance » qui tient lieu de chemin pour vivre une béatitude éternelle auprès du Bien-Aimé, simplement, tout simplement. Myriam est née en Galilée mais ses origines se situent en Syrie et au Liban. Sa vie est une icône de paix et de douceur, et c’est avec l’art de ce qui est dit...et à peine évoqué « à l’orientale » que sa vie devient parabole pour le peuple chrétien et l’ensemble du Proche-Orient. Une petite sainte qui nous touche..., qui touche nos cœurs occidentaux plus habitués à réfléchir avec nos neurones que par le cœur... Avec elle, nous sommes invités à entrer dans l’espérance et dans la consolation de ceux qui attendent des jours meilleurs en leurs terres qui connaissent guerre, violence, exil... Ce petit livre très dense est préfacé par Sa Béatitude, le Patriarche Latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal.

Père Patrice Sabater Pardo, cm

Le 25 juin 2015

 

COLLECTIF,

Sainte Mariam de Bethléem, Le petit rien de Jésus Crucifié

Editions du Carmel. Coll. ExistenCiel.

Toulouse, avril 2015. 166 pages.

Prix :11,50 €

ISBN : 9782847133257