Exaltation de la Croix et douleur des Chrétiens d'Orient...

Publié le par Patrice Sabater

Exaltation de la Croix et douleur des Chrétiens d'Orient...
Exaltation de la Croix et douleur des Chrétiens d'Orient...
Exaltation de la Croix et douleur des Chrétiens d'Orient...

Retour d'Egypte...

Cette année, avec le Père Patrice S., nous nous sommes rendus en Egypte. Nous avons été reçus avec chaleur par les Pères Lazaristes et les Filles de la Charité. Que de moments inoubliables passés après de ces frères et sœurs qui saisissent toutes la pertinence de l’action de notre Association. L’Egypte pays aux mille facettes. Un pays, nous l’oublions trop souvent, aux racines bibliques profondes. C’est là, qu’est venu  Abraham pour fuir la famine, c’est là encore que la Sainte Famille est venue en exil, puis saint Marc qui a évangélisé le pays, les moines du désert, saint Jean Cassien, saint Athanase, saint Cyrille... La sève montant de ces racines nourris notre foi. Aujourd’hui encore, elle féconde encore la vie de l’Eglise ainsi que notre vie spirituelle à travers la découverte de la spiritualité de ces grands théologiens. Notre dette est donc grande, mais cette dette ne cesse de croître car dans ce pays des chrétiens continuent à vivre en disciples de Jésus même s’ils demeurent des citoyens de « seconde zone », et  ne peuvent accéder à des postes de haute responsabilité, et parfois font partie des « derniers » de la société. D’ailleurs, un des moments les plus émouvants (éprouvant) de notre séjour a été de nous rendre avec des jeunes missionnaires libanais, des séminaristes Lazaristes et des Filles de la Charité dans le quartier du Mokkatam où vivent les chiffonniers du Caire ; sortis de l’ombre grâce à la présence et à l’action de Sœur Emmanuelle. Dans ce quartier vivent une majorité de Chrétiens. Sur la façade de leurs maisons, au milieu d’ordures et d’odeur difficilement supportables, se trouvent gravée la croix de Jésus, celui qui a pris la dernière place. Ils en sont fiers ! Face à ces visage de femmes, d’hommes, et d’enfants, face à cette femme que nous rencontrons faisant à la main le tri des plastiques venant de la terrasse du dessus; me revient en pleine figure la force, l’originalité, le scandale, la folie, de croire en un Messie crucifié. C’est cette foi qui porte les chrétiens de ce quartier. C’est la Croix qui les porte. Elle leur permet de croire envers et contre tout à leur dignité. Cette foi au Crucifié nous unis à eux de la manière la plus profonde. Nous sommes unis à eux non seulement comme leurs frères humains, mais encore comme chrétiens unis par le mystère de la Croix. Ces Projets sont nés de notre visite au Liban, et surtout en Egypte. Nous vous les présentons avec l’Eglise d’Egypte. Que la fête de la Croix Glorieuse vécue en ce mois de septembre nous unisse encore davantage à nos frères chrétiens d’0rient !

Père Olivier SPINOSA

Président de l'Association "Béthanie-Lumières d'Orient"