LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh

Publié le par Patrice Sabater

LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh
LIBAN : Acte de partage pour Noël des enfants de l'Ecole Secondaire Des Filles de la Charité-Achrafieh

Les enfants de EB8 de l'Ecole secondaire d'Achrafieh (Beyrouth) ont partagé un temps prolongé avec les bénéficiaires du Dispensaire des Filles de la Charité de Karm el Zeitoun (Achrafieh/Beyrouth), le 18 décembre 2015. Bonne idée ! BRAVO aux enfants !!!

Quelques un des bénéficiaires de ce dispensaire dirigé par Sr. Ann Sauvé, Fdlc (américaine) reçoivent depuis deux ans une aide toute l'anée de l'Assocation française "Béthanie-Lumière d'Orient" par le biais de parrainage mensuel. Il est possible d'aider pour 15 à 20€/mois des personnes âgées seules, veuves, sans aucune ressource, avec de grands besoins. Au Liban, il n'existe pas de Sécurité sociale comme en France; aussi l'aide apportée donne de l'espérance et de quoi vivre ou survivre à ces personnes déshéritées. Nous somems heureux de pouvoir venir toute l'année en aide à Sr Ann. Voici ce qu'elle nous écrivait il y a quelques jours...

Cher Père Patrice et chers amis de l’Association,
C’est avec joie que je vous présente un « petit rapport » que vous m’avez demandé dernièrement : joie, parce que je témoigne des bienfaits de vos efforts pour nous assurer une petite aide mensuelle pour nos personnes âgées, pauvres et qui vivent seules. Comme vous le savez, ce programme de parrainage des personnes âgées est né à partir de notre constatation, il y a maintenant presque trois ans, que ces personnes reçoivent beaucoup de cadeaux aux périodes de fête, surtout Noël. Ces cadeaux sont pour la plupart : des graines – riz, sucre, haricots, lentilles – avec parfois du lait, du fromage, ou de l’huile. Puis, pour le reste de l’année, il n’y a rien, ou presque. Ils ne peuvent pas compter sur une aide régulière, et ils vivent de mois en mois ne sachant pas s’ils peuvent payer leur loyer, électricité, eau – etc.
Comme je vous ai expliqué au début de notre projet de parrainage, il n’existe aucune prise en charge sociale pour les personnes âgées au Liban, sauf exceptionnellement pour l’hospitalisation. C’est le cas de la plupart des personnes âgées au Liban. Quelques-unes sont prises en charge par leurs enfants, mais c’est plutôt l’exception. Ceux qui sont célibataires ou qui n’ont pas eu d’enfant n’ont aucune source. Pour d’autres, leurs enfants sont aussi pauvres que leurs parents, ou les enfants ont émigré et les parents n’ont plus de nouvelles, ou presque. Je suis très contente, donc, de pouvoir constater la joie des parrainés quand nous leur remettons cette petite somme mensuelle, ou quand nous les informons que nous en mettons de côté en prévision des factures de loyer, d’eau, ou d’électricité.
Bref, ce que nous recevons pour les parrainés, est utilisé pour :
Aide à l’achat de la nourriture - Permettre l’aide d’une « aide a domicile » : quelqu’un qui peut aller une ou deux fois par semaine pour faire le ménage, aider avec la lessive ou la vaisselle, faire quelques commissions et même aider la personne à prendre un bain - Contribution facture du loyer, d’électricité, d’eau - Aide à la procuration du matériel : lampes – chaufferette – fiches ou prises... - Aide supplémentaire de ce que notre dispensaire ne peut pas offrir : examens de laboratoire, radios, scans...
Ils nous comblent des bénédictions : « Que Dieu vous donne long vie », « Que Dieu vous bénisse vos mains, vos pieds, votre famille ... », « Que Dieu vous donne toujours bonne santé », « Que Dieu reste toujours avec vous ; qu’il vous garde et vous protège... » etc !!! Bien sûr, ces bénédictions arrivent à tous ceux qui participent à notre programme de parrainage des personnes âgées ! Aussi important — ou même plus important—c’est l’attention qui nos « adoptés » reçoivent. Nos visites sont l’occasion de les écouter. Ils se souviennent de leurs « beaux jours d’autrefois ». Ils expriment leurs joies, leurs soucis et même leurs angoisses. Ils sont ainsi calmés, mais surtout ils rencontrent quelqu’un qui s’intéressent à eux et qui les aiment.
Encore une fois, nous vous remercions BEAUCOUP de votre intérêt et pour tout ce que vous faites pour améliorer la qualité de vie de nos personnes âgées et isolées.

Fraternellement,
Sr. Ann Sauvé, Fille de la Charité,(Achrafieh/Beyrouth,

le 9 Décembre 2015) ©