IRAK : les chaldéens commencent le « Jeûne de Ninive »

Publié le par Patrice Sabater

IRAK : les chaldéens commencent le « Jeûne de Ninive »
IRAK : les chaldéens commencent le « Jeûne de Ninive »
IRAK : les chaldéens commencent le « Jeûne de Ninive »

Appel à la prière et à la pénitence

A compter de ce 18 janvier, les chaldéens se préparent à observer, pendant trois jours, le « Jeûne de Ninive » (Bautha d’Ninwaye), qui précède de trois semaines l’entrée en Carême, en s’abstenant de nourriture et de boisson, de minuit au lendemain midi, et en évitant de manger des nourritures ou des condiments d’origine animale, indique l’agence vaticane Fides. Dans l’imminence de ce « Jeûne de Ninive », le Patriarche de Babylone des chaldéens, Mgr Louis Raphaël Ier Sako, invite tous les chaldéens à prier et à jeûner pour demander à Dieu « le retour de la concorde et le don de la coexistence pacifique en Irak et dans tout le Proche-Orient ».

L’Irak se trouve impliqué dans un « conflit mortel », alimenté par le « fanatisme religieux », c’est pourquoi le patriarche appelle chacun « à la prière et à la pénitence » afin de demander la conversion et le « renoncement de tous à la violence et à la guerre ».

Le communiqué suggère des intentions de prière pour accompagner le jeûne, en citant saint Ephrem le Syrien – docteur de l’Eglise –, qui indique Jonas et le « Jeûne de Ninive » comme modèle d’un repentir sincère. La pratique du « Jeûne de Ninive » rappelle en effet le jeûne demandé par le prophète Jonas (cf. Jonas 3, 1) aux habitants de la ville, qui se trouvait dans la zone de l’actuelle Mossoul, aujourd’hui aux mains des djihadistes. Après ce jeûne, Dieu sauva la ville de la destruction.