Billet d'humeur...

Publié le par Patrice Sabater

Billet d’humeur...

 

Carton-rouge.jpgIl fut un temps jadis où circulait dans les nuits un veilleur ; en espagnol : « un pregonero ». Tout ce qui pouvait dormir dormait. Les autres travaillaient, veillaient, se disputer... D’autres encore rêvaient à une vie meilleure. La bonne société était à son comble. Tout était bien dans le meilleur des mondes. Les dernières heures ne démentent en rien ce « bon train de vie ». On nous l’assure depuis un certain temps : « Tout va bien ». « Tout est sous contrôle » !!! Le chômage va bien. La crise économique, pas mal. Merci !!! Les Pauvres de l’hiver vont sortir dans les rues. Le Brésil si riche et si pauvre attend ses invités. L’Afrique est secouée par le terrorisme et le Maghreb également. Personne ne souffre de violence ni de problème de santé. Tout le monde a un toit... L’Egypte, la Tunisie, Israël, le Liban, la Turquie, l’Irak... ; et surtout la Syrie continuent à être des destinations de rêve... Tout va bien je vous dis. Tout est sous contrôle..., mais au fait, de qui ??? de quoi ???logo-Madrid-ciudad-aspirante-copie-1.jpg

Parfois on se demande même si tous les hommes sont sur la même planète. Tandis que le pays croule sous les dettes et la précarité l’Espagne retient son souffle pour être l’heureuse élue des Jeux Olympiques de 2020. Le Japon, pour la même raison, essaie de sortir des répercussions de la crise nucléaire. La Turquie, qui combat la Syrie, voudrait tant entrer dans le concert des Grands..., et pourtant elle a, à ses portes la guerre en Syrie qui fait rage... Sont-ils simplement des tacticiens politiques ou bien des cyniques parfaits ? Que font-ils de leurs peuples et de leur Nation ? Hier, la télévision espagnole était sur le pied de guerre à Buenos Aires tout comme à Madrid. Des moyens exceptionnels étaient mis en place pour accompagner la candidature de « Madrid 2020 ». Plusieurs heures de télévision en direct (surtout), mais aussi en différé. L’Espagne n’est pas avare de ses journaux télévisés, pourtant il n’y a pas une seule photo, un seul commentaire, une seule interview sur ce qui se passe dans le pays, en Europe et dans le monde. La demande du Pape n’a même pas été citée ni relayée. RIEN. Le monde est au bord d’un conflit régional au Proche-Orient, et même peut-être international, syria-christians-massacreet tout est concentré sur les enjeux de 2020. A bien y regarder, serons-nous encore là, tranquillement assis dans nos fauteuils d’hommes repus à l’ouverture de ces Jeux ? Peut-on pleurer pour la perte des Jeux et revendiquer le lendemain comme « indignés », comme sensibles à la paix ? Assurément. A l’époque du Christ, il en a été exactement de même... Ce matin la presse espagnole titre seulement sur les Jeux olympiques, mais rien sur le nombre important des rencontres dans les églises et les mosquées en Espagne, en France, à Rome et ailleurs à l’Appel du Pape... Ce matin, peut-on regarder franchement et sans complexe les yeux dans les yeux nos Frères et nos Sœurs du Proche-Orient ? Il est vrai que les européens nous sommes habitués à détourner le regard ! En 1934, suite à la défaite allemande en 1914-1918, au moment de la montée des nationalismes et du nazisme. En 1936, avec le refus de l’intervention française et européenne Vivre en paix. Voilà ce qui anime les 132 000 Syriens quipour aider la Jeune République espagnole. Au moment de l’Anschluss et de l’invasion des Pays baltes, des Sudètes... Au moment de la guerre en Yougoslavie... Aujourd’hui, cela se répète encore sans fin... Nous regardons vers un funeste ailleurs, un avenir incertain. Que va faire maintenant la Turquie ? Elle va revenir à la guerre, pardi !!! Que faire d’autre ? Ca plutôt assez bien marché au Mali ; certainement mieux qu’en France ! Alors, la France va essayer d’avoir (enfin) une politique au Proche-Orient... Laquelle ? Attendez. On cherche..., mais on trouvera. Le moody blues n’est pas vraiment au rendez-vous américain. On avait cru pourtant au discours de Barak Obama au Caire durant son premier mandat. Tout le monde a voulu y croire, mais comme son collègue français comme on gagne peu de points chez soi il vaut mieux en gagner ailleurs. N’est-ce pas ? Les chinois ont tout intérêt à vendre des armes, surtout de la main d’œuvre, pour poursuivre l’ouverture de leur marché au Proche-Orient. Les russes, hormis les armes, ont besoin de marquer cet espace géographique de leur leadership et garder Tartous (port syrien), seul ouveLos-rostros-de-la-decepcion-olimpica-4.jpgrture russe sur la Méditerranée. Ils jouent leur place de challenger dans le monde comme à l’époque de l’Union Soviétique... Les Pays arabes divisés, quant à eux, se battent à l’instar de ce qui se passe en Irak, en Egypte, au Liban et en Syrie pour la suprématie confessionnelle et politique. Tout le monde a des vues sur l’autre, sur les autres, de bonnes raisons fondées pour être « ici », « ailleurs », « avec » ou « contre »... Et, pendant ce temps, les médias se taisent. On nous présente des photos partielles, des informations partiales, des interviews et commentaires de musulmans d’ici ou de là. On n’interroge jamais la vraie vie. On n’interroge jamais non plus un chrétien, des villages ; en tout cas c’est assez rare pour s’en rappeler ! On brûle des églises en Egypte, on tue à satiété en Irak, on déstabilise à volonté le Liban où l’on y massacre des populations et des militaires, on incendie et dévaste des églises en Syrie, on attaque des couvents et des  villages chrétiens, on pénètre dans un couvent pour y chasser un prêtre que l’on assassine en le guillotinant... et personne ne dit rien !!! Où sont les évêques syriens enlevés ? Qui a des nouun-monde-horrifie--Madrid-2020--2.jpgvelles du Père Paolo dell’Oglio, sj ? On veut donner des armes pour les « rebelles ». Cela me paraît une très très bonne idée..., mais pour quoi faire ? A qui les donner ? Aux mêmes qui viennent de prendre par la force un des derniers villages chrétiens (Maaloula) où l’on parle encore la langue du Christ ? Sans doute aurait-il fallu le faire au début, mais maintenant à qui allons-nous donner ces armes ? A Al-Qaïda ou à Al Nosra ? Aux salafistes et autres Jihadistes de tout poil ? Va–t-on donner droit à la force par les armes pour affaiblir encore plus le pays et la région jusqu’au point de non-retour ? Qui soutient véritablement les chrétiens avec vigueur ? Les penseriez-vous soutenus ???

... Ah ! Je suis bien fatigué de penser à tout ça ! Non, tiens je vais aller boire une bière, aller sur les Ramblas ou à la Puerta del Sol avec des « compañeros y otros colegas » faire la fête p1235949_506987972719810_24173713_n.jpgour m’enivrer sur cette douloureuse déception. Je vais boire à la santé des japonais, et sans doute irons-nous manger quelques « souchis »..., « soucis ». Non. « Sushi ». Et puis à force de vin de palme, de bière ou de sangria, fêterons-nous notre défaite avec les bons amis turcs si compréhensifs, si policés, si au fait de tous ces problèmes, si ouverts au monde... Avec eux nous ferons jusqu’au petit matin la fête ; et d’ailleurs ne faut-il pas les encourager ces amis des américains, véritables remparts de l’Europe, pourfendeurs de tout ce qui contrevient à « l’Islam correct ». Et, peut-être comme revanche sur les Jeux Olympiques pourront-ils renégocier des territoires, en donner et/ou en reprendre ?Fete-au-Liban--fin-de-cours--copie-1.jpg

Nous ferons vraiment la fête avec tous ces hommes et toutes ces femmes de bonne volonté qui se sont réunis pour le Bien, pour la Paix et le Dialogue. Nous porterons, comme des hérauts du 21ème siècle, les couleurs de la concorde entre chrétiens, musulmans et juifs (une utopie ?) réunis chacun d'entre nous dans nos lieux de culte respectifs pour parler de Paix... Hum ! Hum !!!  Chacun là où il est peut intervenir auprès de ses élus, des décisionnaires, de son curé, de son imam. Chacun peut décider en conscience que la Paix vaut mieux que la guerre, et que TOUT absolument TOUT est à inventer pour la conquérir et la garder. Le monde réel continue à exister au-delà et au coeur des paillettes et des rêves, des bonheurs futiles. Notre vie ne dépend pas seulement des Jeux Olympiques ou que sais-je encore ! Notre vie est à Celui qui nous la donne, et que nous partageons en humanité...

 

Insouciance quand tu nous tiens !!!

« Je m’enfoutisme » et dénégation était ton nom...

... Elle est pas belle la Vie ?!?

 

Patricio +