Détails sur le “pèlerinage de prière“ du Pape en Terre Sainte

Publié le par Patrice Sabater

Pape-Francois-et-un-enfant-copie-1.jpgVatican – le 05/01/2014 à 12:39 Agence I.Media - A l’occasion de la prière de l’Angélus, le 5 janvier 2014 au Vatican, le Pape François a annoncé qu’il se rendrait en “pèlerinage en Terre Sainte“ du 24 au 26 mai prochain, faisant étape en Jordanie, en Palestine et en Israël.

De l’aveu du Pape, ce “pèlerinage de prière“ devrait avoir une connotation œcuménique particulière 50 ans après la rencontre historique entre Paul VI et le Patriarche de Constantinople Athénagoras en janvier 1964 à Jérusalem. Le Pape François sera ainsi le 4ème pontife à se rendre en Terre sainte, après Paul VI, mais aussi Jean-Paul II en mars 2000, et Benoît XVI en mai 2009.

Dans le climat de joie, typique de ce temps de Noël, je désire annoncer que du 24 au 26 mai prochain, si Dieu le veut, j’effectuerai un pèlerinage en Terre Sainte“, a affirmé le Pape depuis une fenêtre du Palais apostolique, devant plusieurs milliers de fidèles rassemblés Place Saint-Pierre. “L’objectif principal“ de ce déplacement de 3 jours, a précisé le Pape, “est de faire mémoire de la rencontre historique entre le Pape Paul VI et le Patriarche Athénagoras qui eut lieu précisément le 5 janvier, comme aujourd’hui, il y a 50 ans“.

Ce 2ème voyage hors d’Italie, a indiqué le Pape François, “comprendra 3 étapes : Amman, Bethléem et Jérusalem“. Dans cette annonce, le Pape semble avoir veillé à ne pas citer les1157706_400496406719115_498726264_n.jpg Etats de Palestine et d’Israël.

Œcuménisme

Au Saint-Sépulcre, nous célèbrerons une rencontre œcuménique avec tous les représentants des Eglises chrétiennes de Jérusalem, avec le Patriarche Bartholomée de Constantinople“, a encore assuré le Pape, lançant enfin aux fidèles : “Désormais, je vous demande de prier pour ce pèlerinage, qui sera un pèlerinage de prière“.

A 77 ans, le Pape François effectuera ainsi un déplacement très bref en Terre Sainte, au regard du nombre de lieux visités. Il effectuera un voyage identique à celui de Paul VI – premier Pape de l’époque moderne à quitter le sol italien – un demi-siècle plus tôt. Jean-Paul II, pour sa part, avait passé 6 jours dans la région en l’an 2000, et Benoît XVI pas moins de 8 jours en 2009.

Lors de la prière de l’Angélus, le Pape François est également revenu sur le sens de la Fête de Noël, assurant qu’un monde “qui peut être toujours renouvelé“ était “né avec la naissance de Jésus“. Le souverain pontife a exhorté les fidèles à “témoigner avec joie du message de l’Evangile de la vie et de la lumière, de l’espérance et de l’amour“, à ne pas s’enfermer dans leurs “erreurs“ et “l’angoisse“ de leurs péchés.

Le Pape a aussi souhaité remercier tous ceux qui lui avaient envoyé des messages de vœux à l’occasion de Noël et de la nouvelle année. “Il est impossible de répondre à tous“, a-t-il reconnu avant de remercier en particulier “les enfants“ pour “leurs beaux dessins“. AMI

Source : Agence I.Media