L'Église orthodoxe dénonce les persécutions contre les chrétiens d'Orient

Publié le par Patrice Sabater

Rome - 18 janvier 2013Le Patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, chef spirituel de l'Église orthodoxe, a dénoncé dimanche à Nis, dans le sud de la Serbie, les persécutions et les violences dont sont victimes les chrétiens d'Orient.

Dans un discours marquant 1.700 ans depuis la promulgation de l'Édit de Milan - un document qui prônait la tolérance religieuse, notamment en faveur des chrétiens dans l'Empire romain - le Patriarche a fait valoir que les chrétiens sont "persécutés de nos jours" comme par le passé.

"Ils aiment tout le monde, mais ils sont persécutés par tous (...). Ils vivent dans la croyance tandis qu'ils sont persécutés", a dit le Patriarche.

"Ne sont-ils pas persécutés de nos jours, nos chrétiens en Syrie, en Egypte (...) et au Proche-Orient seulement parce qu'ils respectent la parole de Dieu", s'est-il interrogé à l'issue d'une messe célébrée avec les Patriarches de plusieurs églises orthodoxes (Serbie, Russie, Albanie et Chypre) à Nis, à 250 kilomètres au sud de Belgrade.

Des milliers de personnes, de hauts représentants de l'Église catholique et du culte musulman, ainsi que de hauts dignitaires serbes ont participé à cette messe qui a marqué la fin de neuf mois de cérémonies en Serbie. Nis est la ville où est né en 272 l'Empereur Constantin qui a signé en 313 l'Edit de Milan avec l'empereur Licinius.

L'Édit accordait la liberté de culte à toutes les religions et prônait la tolérance à l'égard des chrétiens, minoritaires à l'époque.

"L'esprit de la tolérance religieuse doit s'imposer partout" dans le monde a dit le Patriarche serbe Irinej. L'écrasante majorité des 7,2 millions de Serbes sont chrétiens orthodoxes. Depuis la chute du communisme au début des années 1990 l'Église orthodoxe est devenue particulièrement influente dans cette ex-république yougoslave.

Source : AFP et OLJ/oct. 2013

- See more at: http://www.lorientlejour.com/article/836343/leglise-orthodoxe-denonce-les-persecutions-contre-les-chretiens-dorient.html#sthash.81q6ZEFp.dpuf

 

Deir-Atiyya--Syrie-.jpg

Syrie : situation dramatique

des chrétiens à Deir Atiyya

Le 22 novembre, des milices islamistes ont semé la mort et la terreur dans la petite ville de Deir Atiyya, située à 88 km au nord de Damas et dont la population s’élève à environ 25.000 habitants ; chrétiens et musulmans y vivent en bonne entente. Durant les dernières semaines, des centaines d’habitants de Qârah (à 100 km au nord de Damas), dont les Grecs-catholiques et leur prêtre, y  ont trouvé refuge. Les milices sont entrées dans l’hôpital et ont pris des malades en otage, pillé et détruit le musée local, pillé des maisons, dévasté l’église orthodoxe et transformé des habitants en boucliers vivants. Des chrétiens ont tenté de prendre la fuite mais les miliciens avaient dressé des barrages et retenaient ceux dont les noms étaient manifestement chrétiens. Le prêtre de la communauté orthodoxe a lancé un appel pressant à la communauté internationale et aux autorités religieuses de tout faire pour sauver Deir Atiyya.

Source et photographie: Calam1.org

28 nov. 2013

- See more at: http://www.orthodoxie.com/actualites/syrie-situation-dramatique-des-chretiens-a-deir-atiyya/#sthash.oGao7CIU.dpuf

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :